Automobile : le marché européen friand des voitures hybrides et électriques

Par Olivier Sancerre Modifié le 6 mai 2022 à 13h45
Automobile Europe Electrique Hybride 2
2,2 MILLIONSIl s'est vendu 2,2 millions de voitures neuves au premier trimestre en Europe.

Le premier trimestre a été très compliqué pour les constructeurs automobiles, en raison de cette pénurie de composants persistante. Néanmoins, les modèles hybrides et électriques continuent de faire leur marque.

Avec 2,2 millions de véhicules vendus au premier trimestre, le bilan publié par l'Association des constructeurs européens (ACEA) est tout simplement le pire dans l'histoire du marché automobile du vieux continent, si on excepte la situation inédite de l'année 2020. Le volume est en recul de 12,3% d'une année sur l'autre. Toutefois, il y a matière à satisfaction dans ce grand marasme lié à la pénurie de composants qui perturbent fortement les capacités de production. Les constructeurs misent en effet sur les véhicules qui réalisent les marges les plus intéressantes : ils favorisent donc la production d'hybrides et de modèles tout électriques.

Les hybrides et les électriques tirent leur épingle du jeu

La catégorie des hybrides légères (essence, diesel) pèse désormais 25% du marché européen, soit 5 points de plus qu'en 2021. Cela représente un volume de 563.000 unités, ou encore +5,3% sur un an. Quant aux modèles tout électriques, ils représentent 10% du marché, avec 224.000 voitures vendues en janvier, février et mars. Mine de rien, c'est une progression significative par rapport à la même période de 2021 : +53,4% ! Les automobilistes italiens, polonais et roumains ont notamment fait preuve d'un bel appétit pour ces modèles électriques.

Forte chute du diesel

Les voitures thermiques n'ont pas dit leur dernier mot évidemment. Il s'en est vendu 808.000 unités durant le premier trimestre, soit 36% du marché. C'est une baisse de 22,6% sur un an. Et les modèles diesel sont définitivement passés de mode : avec 378.000 unités vendues, cette catégorie recule de 33,2%. Les constructeurs sont sur le pont depuis plusieurs mois pour muscler la chaîne d'approvisionnement, mais les résultats se font toujours attendre. Sans oublier la guerre en Ukraine qui perturbe un peu plus la situation.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Automobile : le marché européen friand des voitures hybrides et électriques»

Laisser un commentaire

* Champs requis