Au revoir bonus-malus, bonjour malus-malus

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Daniel Quéro Publié le 24 octobre 2013 à 2h28

Dans la nuit du lundi 21 au mardi 22 octobre 2013, les députés ont voté, lors de la discussion sur la loi de finance 2014, en faveur d'une baisse du barème du bonus écologique, et d'une hausse du barème du malus écologique. Pour nous, ce soit disant bonus-malus ne fait que taxer encore une fois l'automobiliste.

En alourdissant encore la part de malus et en réduisant celle de bonus sur l'achat de véhicule neuf, les parlementaires ajoutent encore une taxe qui ne favorise pas le pouvoir d'achat des Français.

Nous demandons la suppression pure et simple du système du bonus-malus automobile car il est injuste socialement et il n'est pas rentable économiquement. Le bonus-malus n'a jamais fait ses preuves et, de durcissement en durcissement, touche de plus en plus de ménages Français. Bien au contraire le parc automobile ne cesse de vieillir et la chute des ventes automobiles en France n'est toujours pas endiguée.

Aujourd'hui, le Parlement modifie le système de bonus-malus en malus-malus. Est-ce vraiment le bon moment pour taxer un peu plus l'industrie automobile qui tourne déjà au ralenti ? Quant à l'argument écologique, il ne fait que renforcer le sentiment des Français d'être victimes de la taxe, taxe et taxetéra.

Ce système n'atteint pas ses objectifs. Ce n'est pas en le durcissant que l'on va redémarrer le marché de la vente automobile. En France, cette politique autophobe ne fait que participer à accroitre les chiffres du chômage. Cet entêtement à toujours penser sous forme de taxe fait que nous ne fabriquons plus de voitures, mais que des chômeurs.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Daniel Quéro Dirigeant d’entreprise, EMBA / HEC/CPA et Auditeur de l’IHEDN est Président de 40Millions d’automobilistes.   40 millions d’automobilistes est une association nationale d’intérêt général régie par la loi de 1901 active tant au plan national qu’européen. Elle intervient dans l’ensemble des débats de fond liés à l’usage de l’automobile face aux enjeux sécuritaires et environnementaux, pour adapter et préserver l’automobilité, facteur indispensable à la croissance économique et à la qualité de vie des ménages. « 40millionsdautomobilistes » intervient sur tous les grands dossiers de sécurité routière, de mobilité et de développement durable, afin d’adapter et de préserver l’automobilité. Premier représentant national des automobilistes auprès des pouvoirs publics et du secteur économique de la route « 40millions d’automobilistes » fort du soutien des Automobiles Clubs membres de l’UNAC(Union Nationale des Automobiles Clubs) rassemble aujourd’hui plus de 320 000 membres. Daniel Quéro entend continuer de développer cette association basée sur un travail de fond d’experts et une présence accrue dans toutes les instances ou ces questions sont traitées, afin de faire entendre la voix des automobilistes et préserver l’automobilité.

Aucun commentaire à «Au revoir bonus-malus, bonjour malus-malus»

Laisser un commentaire

* Champs requis