85% des automobilistes se déplacent seuls dans leur voiture

87,2 %
Paradoxalement, c'est lors des heures de pointe, en semaine, que le
taux d'autosolisme atteint son maximum, à 87,2%.

Malgré la flambée des prix des carburants, l’immense majorité des automobilistes français font le choix de se déplacer seuls dans leur voiture. Étonnement, cette pratique s’est même renforcée en 2022, apprend-on du 2e Baromètre de l’autosolisme réalisé par Vinci.

Le matin, seuls 14,8% des voitures sur les autoroutes de France transportent plus d’un passager

On aurait pu croire que le covoiturage au quotidien se développait. Ces dernières années, les applications permettant la mise en relation entre automobilistes qui font à peu près le même trajet pour se rendre sur un même lieu de travail (ou bien à proximité) ont connu un essor spectaculaire. Certaines grandes entreprises ont même mis en place des solutions « maison » pour faciliter le covoiturage entre collègues.

Malgré cela, « l’autosolisme » (autrement dit le fait de se déplacer seul en voiture) reste très fort en France. En 2022, le concessionnaire autoroutier Vinci s’est encore employé à comptabiliser la proportion de voitures transportant une seule personne : elle était de 85,2%.

L’autosolisme apparaît particulièrement répandu dans le sud de la France

En 2021 déjà, la première édition de cette étude montrait que les Français se déplacent très largement seuls dans leur voiture entre 8h00 et 9h00, pour les déplacements domicile-travail. Cette habitude s’est maintenue en 2022, la plage horaire 7h00-8h00 accueillant désormais encore plus d’automobilistes seuls dans leur voiture. « Le taux d’autosolisme est de 87% entre 7h00 et 8h30, puis commence à décroître à partir de 8h30 pour atteindre 79% à 10h00 », fait savoir Vinci.

S’agissant de la prépondérance régionale de l’autosolisme, le champion absolu est l’autoroute A11 à Nantes (98,6% des voitures transportent une seule personne). Viennent ensuite l’A10 à Tours (88,1%), l’A64 à Toulouse (88%), l’A709 à Montpellier (87,8%), l’A62 à Toulouse (86,8%), l’A63 à Biarritz (86,3%) et l’A10 à Bordeaux (85,4%).


A découvrir