Baisse de l’impôt sur le revenu pour 95% des contribuables : 300 euros par an

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Marie-Eve Jamin Modifié le 9 mai 2019 à 11h53
Baisse Taux Imposition Entreprises 1
5 MILLIARDS €Emmanuel Macron a promis une baisse de l'impôt sur le revenu de 5 milliards d'euros.

Le ministre chargé du Budget, Gérard Darmanin, a annoncé une baisse des impôts pour 95% des contribuables français, dans une interview au Parisien.

95% des contribuables concernés par la baisse d'impôts

Depuis l'annonce d'Emmanuel Macron d'une baisse de l’impôt sur le revenu de 5 milliards d’euros, tout le monde a mis son grain de sel dans le débat. Mais Gérard Darmanin a enfin éclairé les lanternes dans une interview au Parisien. Tout d'abord le ministre des Comptes publics a précisé quelles personnes en profiteraient : « La quasi-totalité des gens qui payent l’impôt sur le revenu - qu’ils soient ouvriers, salariés, cadres – seront concernés. »

Dans le détail, sur les 17 millions de foyers concernés par l'impôt sur le revenu, cela représente donc 95% des contribuables. En moyenne, selon le ministre, chaque foyer connaîtra une baisse annuelle de 300 euros. Gérard Darmanin précise tout de même vouloir faire en sorte « que la baisse d'impôt soit plus importante pour les classes moyennes que pour les personnes qui ont des revenus plus élevés ».

Une baisse qui profitera aux classes moyennes

Et Gérard Darmanin n'hésite pas à citer son propre cas en exemple, pour illustrer ses propos : « Un ministre comme moi, qui gagne 8.000 euros par mois, n'a pas vocation à bénéficier de cette baisse ». Il estime qu'un travailleur gagnant 2.000 euros mensuels « paiera en moyenne 900 euros d'impôts de moins en 2020 qu'en 2017 ». Cette réduction est possible grâce à la suppression de la taxe d'habitation et la baisse de l'impôt sur le revenu. Au final, il est important de rappeler que le montant de la baisse d'impôt sera débattue dans le cadre du projet de loi de finances pour 2020.

Pour rappel, le président avait indiqué, jeudi 25 avril, qu’il n’y aurait pas de hausse d’impôts mais une baisse significative de l’imposition « pour ceux qui travaillent et paient l'impôt sur le revenu ». Il évalue le montant de cette nouvelle dépense fiscale à 5 milliards d'euros. Emmanuel Macron a expliqué ne pas vouloir revenir pour l'instant sur la suppression de l'ISF, mis en place pour encourager l'investissement. Et de rappeler avoir créé un impôt sur le patrimoine immobilier (IFI) en contrepartie de la suppression de l’impôt sur la fortune. Il a annoncé une évaluation complète en 2020 de la transformation de l'ISF en IFI.

Voua iamerez lire aussi - Grand Débat : voici les annonces d'Emmanuel Macron

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis dix ans, j'essaie de transmettre ma passion pour l'actualité au quotidien. Je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Laisser un commentaire

* Champs requis