Carburant : le prix encore en baisse… mais n’oubliez pas qu’il y a la ristourne

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 13 septembre 2022 à 7h17
Indemnite Carburant Octobre 1
30 CENTIMES €La ristourne du gouvernement sur le prix des carburants est de 30 centimes d'euro depuis le 1er septembre 2022.

La publication par le ministère de la Transition écologique des prix moyens des carburants en France pour la semaine du 5 septembre 2022 dévoilent une nouvelle fois une tendance baissière. Mais les Français ne doivent pas s’habituer à ces prix car la ristourne sur le litre à la pompe est toujours en vigueur et, surtout, a fortement augmenté.

Le prix des carburants continue de baisser en France

Les données hebdomadaires concernant l’évolution des prix moyens des carburants en France le confirment : la tendance baissière reste d’actualité. La raison principale ? Une baisse du prix du brut en Bourse qui a connu une chute de 6,6 dollars le baril pour le Brent daté en une semaine, selon le ministère. Et en effet, stabilisé autour des 90 dollars (93 dollars le 13 septembre 2022 avant l’ouverture de la Bourse de Paris), le prix du Brent est loin des 120 dollars de juin 2022.

L’effet sur les prix à la pompe est conséquent : l’essence SP95-E10, la moins chère des trois types vendus en France, affiche un prix moyen de 1,50 euro le litre (en baisse de 4,2 centimes sur une semaine) le vendredi 9 septembre 2022. Le gazole reste plus cher : malgré une baisse de prix de 2,5 centimes d’euro, il affiche une moyenne de 1,7547 euro le litre dans l’Hexagone.

Le prix réel des carburants n’a rien à voir avec le prix affiché

Les Français ne doivent néanmoins pas se faire d’illusions : si le prix des carburants paraît proche de ce qu’il était avant le début de la crise énergétique, de la guerre en Ukraine et des tensions avec la Russie, ce n’est que grâce à la baisse de prix mise en place par le gouvernement. En vigueur depuis le 1er avril 2022 et augmentée le 1er septembre 2022, elle masque la réalité.

Depuis le 1er septembre 2022, notamment, la ristourne sur le prix à la pompe a grimpé à 30 centimes d’euro le litre. De fait, le prix réel à la pompe est bien plus élevé : 1,80 euro le litre pour l’essence SP95-E10 et, surtout, plus de 2 euros le litre pour le diesel.

Les ménages pourraient tomber de haut dès novembre 2022 : la ristourne du gouvernement tombera à 10 centimes le 1er novembre 2022, conduisant mathématiquement à une hausse de prix de 20 centimes le litre. Puis, sauf annonces contraires, elle s’arrêtera le 31 décembre 2022, entraînant une ultérieure hausse de prix de 10 centimes d’euro. Il conviendra de fait de faire le plein le 31 octobre et le 31 décembre, si possible...

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis