Carburants : 3, 4, 5, ou 6 centimes ?

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Publié le 29 août 2012 à 6h24

Ecodigest du mercredi 29 août 2012 (3) - De combien sera la baisse des carburants à la pompe ? A partir de ce matin, si votre jauge est déséspérément dans le rouge, vous pouvez aller faire le plein et économiser quelques centimes. Sur une Clio, le plein pourrait être moins cher d'1,5 euro, à peine un café. Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie et des Finances, a promis que les distributeurs s'étaient engagés à répercuter la baisse des taxes dès aujourd'hui, pour une durée de trois mois. La baisse des taxes sera de 3 centimes, ce qui devrait coûter 300 millions d'euros à l'Etat. Les pétroliers ont eut promis de baisser leur prix de leur côté, baisse qui pourra aller jusqu'à 3 centimes. Seulement problème : alors que le découpage des prix du carburant (lire "Baisse des taxes sur le carburant : beaucoup de bruit pour rien") montre que la marge des distributeurs est de... 1 centime, où les pétroliers trouveront-ils la place de faire baisser leurs prix sans vendre à perte ?


Vaches maîgres pour France Télévisions. Rémy Pfimlin, le patron des chaînes publiques, n'a pas tourné autour du pot hier, lors de la présentation des grilles de programmes des chaînes pour la rentrée : "Il faut s'attendre à ce que les ressources publiques versées à France Télévisions soient l'an prochain en retrait sensible par rapport à ce que prévoyait notre contrat d'objectifs et de moyens". De son côté, le gouvernement, qui n'en est plus à une augmentation d'impôt près, envisagerait d'augmenter la redevance télévisuelle l'an prochain, actuellement de 125 euros par an. Principal argument : nos voisins anglais ou allemands payent plus cher la détention d'un téléviseur, pourquoi pas nous ? En Allemagne, la redevance est mensuelle : 17,98 euros par mois soit plus de 215 euros par an.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Laisser un commentaire

* Champs requis