Et si nous manquions de gaz et d’électricité en 2022 ?

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Publié le 29 mars 2022 à 15h46

Cette fois, ce n’est pas moi qui le dit, mais le régulateur de l’énergie. Pour éviter des coupures d’électricité, un rationnement du gaz ou encore un rationnement du fuel domestique l’hiver prochain, Jean-Francois Carenco décrète la mobilisation générale.

Vers une pénurie de gaz et d'électricité en France ?

Précisons que le président de la commission de régulation de l’énergie, lui, est parfaitement indépendant. Tant du gouvernement que des fournisseurs d’énergie. Et il se trouve qu’il a parfaitement raison. L’hiver prochain va en effet être très compliqué.

Côté électricité, jamais la production des centrales françaises n’a été aussi faible : nous sommes revenus, accrochez-vous bien, au niveau de production de 1991... Quant au gaz et au fuel domestique, il suffit de voir ce qui se passe avec la Russie, pour comprendre l’ampleur du problème.

J’ai donc 45 secondes pour vous donner quelques conseils simples.

Pour l'électricité, il faut d’abord l’économiser. L’appareil le plus gourmand de la maison, c‘est le sèche-linge : il est temps d’aménager une buanderie. Derrière, c’est le vieux congélateur : il est temps d’en changer, ou d’y renoncer. Même chose pour le frigo : trop vieux, il consomme trop, pour rien.

Investir dans un poêle à bois et ou des panneaux photovoltaïques

Quant à la production d’électricité sur son toit ou dans le jardin, je vous partage le fruit de mes recherches : en dépensant 1.000 euros, on peut installer de quoi produire 1,5 kw à l’heure. Même quelques heures par jour, ce sera toujours bon à prendre, surtout s’il doit y avoir des coupures.

Pour le gaz, si vous avec une citerne, faites le plein dès que possible avant que les prix n’explosent. Et pour le fuel, surveillez son prix comme le lait sur le feu. Dès qu’il devient raisonnable, là aussi, il faudra faire le plein. Pour tout l’hiver, quitte à emprunter à la banque pour ça.

Enfin, si vous n’avez pas encore de poêle à bois et que vous pouvez en installer un chez vous, c’est vraiment le moment de s’en préoccuper.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «Et si nous manquions de gaz et d’électricité en 2022 ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis