La Banque centrale européenne baisse son taux directeur pour soutenir la reprise

Par Olivier Sancerre Modifié le 7 novembre 2013 à 15h37

La BCE a baissé son principal taux directeur, qui passe de 0,5 à 0,25%. Mario Draghi, le patron de la Banque centrale européenne, a créé la surprise aujourd'hui.

Une baisse du taux pour soutenir la reprise

C'est qu'il y a urgence, à en croire Draghi, pour qui la zone Euro risque de rentrer dans une « période prolongée d’inflation basse avant une reprise graduelle ». Si la BCE n'anticipe pas de déflation, il s'agit toutefois d'accompagner le mouvement de reprise économique qui semble souffler sur l'Europe. Cette baisse de 25 points de base du taux directeur va redonner un peu d'air à la monnaie unique face au dollar - le but est atteint : l'euro s'échange actuellement à 1,3342 dollar, un plus bas depuis mi-septembre.

Parer au risque de déflation

Avec un euro moins cher, les exportations devraient s'améliorer, tout en facilitant le crédit. Ce faisant, la BCE prend le risque de voir les prix légèrement augmenter, mais une inflation maîtrisée vaut mieux que la déflation. Cela n'en reste pas moins un choix plutôt osé de la part d'une institution dont la mission est justement de juguler la hausse des prix… mais la situation économique, toujours délicate, sur le vieux continent réclame des mesures exceptionnelles.

Et Mario Draghi ne s'est pas contenté de cette inflexion sur le taux directeur. La BCE va en effet continuer d'arroser les banques de cash au moins jusqu'à juillet 2015 histoire de fluidifier le crédit (cette allocation de liquidités devait à l'origine cesser en juillet 2014).

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «La Banque centrale européenne baisse son taux directeur pour soutenir la reprise»

Laisser un commentaire

* Champs requis