Inflation : Bercy demande aux banques et aux assurances de faire un effort

Par Cédric Bonnefoy Modifié le 24 août 2022 à 12h03
Banque Ligne Creation Sas
215,50 EUROSEn 2020, les Français ont déboursé en moyenne 215,50 euros de frais bancaires.

Face à l’inflation actuelle, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire demande des efforts sur les prix aux banques et aux assurances. Plusieurs établissements ont déjà commencé à réduire leurs tarifs.

Protéger le porte-monnaie des Français

Depuis des semaines, c’est le mot d’ordre à Bercy : tout faire pour réduire le coût de l’inflation actuelle sur le pouvoir d’achat des ménages. Pour compléter les dispositifs déjà mis en place, Bruno Le Maire demande désormais aux banques et aux assurances des efforts sur les prix. Pour les banques, le ministre de l’Économie entend faire baisser les frais bancaires. Les assureurs, eux, devront faire revoir à la baisse les assurances du quotidien comme pour la voiture ou le logement.

Pour tenter de trouver un compromis, il réunira l’ensemble des deux secteurs concernés à Bercy dans le courant du mois de septembre. La partie s’annonce serrée pour le gouvernement, plusieurs établissements ne voient pas d'un très bon oeil cet effort demandé alors qu’elles subissent également l’inflation.

Certains ont déjà fait des efforts

L’équation s’annonce donc compliquée à résoudre pour les banques ou les assurances. En plus de la hausse des prix, elles doivent faire face à des attentes de la part des salariés. Comme dans beaucoup de secteurs, ils attendent des augmentations de salaire pour compenser l’inflation. Dans plusieurs établissements, des réunions avec les syndicats sont prévues dans les semaines à venir.

Pour tenter d’anticiper l’effort demandé par le gouvernement certaines banques ont déjà revu leurs tarifs à la baisse. C’est le cas par exemple de la Société Générale. L’offre spécifique pour les clients fragiles passe de 3 à 1 euro dès le 1er septembre 2022. De son côté, le Crédit Mutuel met en place depuis le 1er août 2022 une offre de compte bancaire à 1 euro par mois.

Cédric Bonnefoy est journaliste.

Laisser un commentaire

* Champs requis