Banque en ligne : une prime de bienvenue chez Monabanq

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 6 février 2020 à 16h03
Online Banking
170€Monabanq propose une prime de bienvenue jusqu'à 170 euros.

Pour attirer de nouveaux clients, les banques en ligne sont prêtes à tout, ou quasiment.

Une prime de bienvenue jusqu'à 170 euros

À leurs débuts, elles promettaient la carte bleue gratuite, un service qui est facturé entre 35 et 200 euros par an, selon les banques, et le type de carte choisie. Ajoutez à cela, des frais de tenue de compte gratuits, ou en tout cas, symboliques, à environ 2 euros par mois.

Seulement voilà, la concurrence est rude entre banques en ligne, et très vite, elles se sont mises à proposer en plus des primes de bienvenue. Le plus souvent, entre 50 et 80 euros. Mais comme si cela ne suffisait pas, certaines tapent encore plus fort. Ainsi, cette semaine et jusqu’à dimanche prochain, Monabanq propose une méga prime de bienvenue : pas moins de 170 euros.

Des conditions à respecter

Et comme Monabanq ne demande pas de justificatifs de revenus à ses nouveaux clients, même un étudiant peut passer chez Monabanq et ramasser le pactole. Il y a tout de même des conditions à respecter pour toucher l’intégralité de la prime.

D’abord, les mouvements sur le compte doivent atteindre 300 euros par mois minimum. Ensuite, la prime n’est pas versée d’un coup : vous recevrez 10 euros tous les mois pendant 8 mois, puis 40 euros d’un coup au bout d’un an. À cela s’ajoutent 50 euros, à l’activation de votre carte bancaire. Vous pouvez donc recevoir dès le premier mois 60 euros d’un coup d’un seul, et au bout du compte, le total atteint bel et bien 170 euros. Vous hésitez encore ? Il est probable qu’une autre banque en ligne tape encore plus fort prochainement. Je vous préviendrai !

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «Banque en ligne : une prime de bienvenue chez Monabanq»

Laisser un commentaire

* Champs requis