Fraude fiscale : la banque suisse Reyl dément compter des ministres français parmi ses clients

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 5 juillet 2013 à 3h03

Vrai ou faux ? Alors qu'un de ses anciens cadres affirme posséder une liste de noms d'une quinzaine de personnalités françaises, dont des ministres ou anciens ministres, ayant ouvert un jour un compte bancaire chez Reyl, l'intéressée dément formellement ces allégations. D'après cette banque suisse, « aucun résident français exerçant ou ayant exercé des charges politiques en France » ne figure « parmi ses clients ». Qui ment ?

Une enquête pour complicité de fraude fiscale

Reyl, l'ancienne banque de Jérôme Cahuzac, est actuellement sous le coup d'une enquête en France pour complicité de fraude fiscale. En partie en raison des déclarations de Pierre Condamin-Gerbier. Cet ex-banquier français vivant en Suisse depuis près dix ans et ayant travaillé dans quelques uns de ses plus grands établissements bancaires (UBS, Bénédict Hentsch), a été auditionné cette semaine par les députés à l'Assemblée nationale. Il affirme avoir transmis à la justice une liste sur laquelle apparaissent une quinzaine de personnalités françaises qui auraient possédé un compte en Suisse non déclaré aux autorités françaises, afin d'échapper à l'impôt dans l'Hexagone, et notamment parmi eux des ministres ou anciens ministres.

Des hommes politiques clients de la banque suisse ?

Devant les députés, l'ex banquier a refusé de dévoiler les personnes pouvant figurer sur cette liste, estimant qu'elle était désormais du seul ressort de la justice, et que des "gens sont juges et parties à l'intérieur du Parlement". Reste à savoir si cet homme est crédible, comme nous l'expliquions ici hier.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis