Bâtiment : l'activité reste au beau fixe... pour le moment

4 %
Au deuxième trimestre 2022, les travaux d'amélioration de la
performance énergétique des logements affichent une croissance de 4%
en volume par rapport au deuxième trimestre 2021.

Le chiffre d’affaires du secteur du bâtiment continue de progresser : au deuxième trimestre 2022 la hausse a été de 3% par rapport au deuxième trimestre 2021. Mais les hausses des prix des matériaux et des énergies pourraient bien interrompre cette lancée, met en garde la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB).

Les délivrances de permis de construire en forte hausse

Globalement, l’activité des entreprises artisanales du bâtiment est au beau fixe. Au deuxième trimestre 2022 elle a enregistré une hausse de 3% par rapport au même trimestre en 2021, nous apprend la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) dans son dernier bilan trimestriel.

S’agissant des sous-secteurs, la construction neuve affiche une croissance de 2,5%, portée notamment par les autorisations de construction (+16,4 % en mai 2022 par rapport à mai 2021). Le nombre de logements individuels autorisés a en effet progressé de 35.300 de juin 2021 à mai 2022 par rapport aux douze mois précédents (+18,4%) pour atteindre 227.000 unités. Les logements individuels groupés ont toutefois augmenté plus fortement que les logements individuels purs (respectivement +28,1% et +15,5%).

Les entreprises du BTP continuent à embaucher

En entretien-rénovation, l’activité enregistre une croissance de 3% par rapport au deuxième trimestre 2021. Elle profite du dynamisme des travaux de performance énergétique des logements, qui progressent de 4% au deuxième trimestre 2022, nous apprend la CAPEB.

L’horizon apparaît également dégagé sur le front de l’emploi : le secteur de la construction a vu un accroissement des embauches salariées de 2,3% au deuxième trimestre 2022. Dans l’artisanat du bâtiment, 25% des chefs d’entreprise interrogés par la CAPEB ont cherché à embaucher durant le second trimestre 2022 (contre 31% au trimestre précédent), et 12% y sont parvenus (contre 17% au trimestre précédent).


A découvrir