Benoît Hamon propose de mettre en place un revenu universel

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Audrey de Mallebac Modifié le 23 janvier 2017 à 19h53
Analysis 626881 1280
46,5 MILLIARDS €Coût total estimé de la mise en place du revenu universel : entre 45 et 48 milliards d'euros.

Dès l’annonce des résultats du premier tour de la primaire socialiste, dimanche 22 janvier 2017, les polémiques ont commencé. Non pas tant sur l’ordre d’arrivée des candidats, ce dernier est clair : Benoît Hamon arrive en tête et Manuel Valls, est juste derrière lui dans les sondages. C’est la participation qui est contestée encore une fois.

Une participation contestée

Le premier tour de la primaire, organisée par la gauche, a attiré entre 1,7 et 1, 9 millions de votants, selon une estimation de l’institut Elabe et les chiffres donnés par la Haute autorité du parti socialiste. Benoît Hamon arrive en tête, avec 36,2 % des voix, il devance de 5 % Manuel Valls. C’est dimanche prochain, que l’on saura qui des deux candidats représentera la liste de la gauche pour les prochaines élections présidentielles de mai 2017.

Deux visions de la gauche s’opposent dans cet entre-deux-tours. D’un côté, l’ancien ministre de l’éducation et ministre délégué à l'Economie sociale, Benoît Hamon et de l’autre, Manuel Valls, l’ancien premier ministre du gouvernement.

Benoît Hamon et le revenu universel

Benoît Hamon a porté sa candidature à primaire de la gauche dès le 16 Août 2016. Il a essayé de se démarquer de Manuel Valls dès son passage dans « L’émission politique » de France 2, le 8 décembre 2016.

Ses propositions : comme le revenu universel et le temps de travail ont plu à la majorité des électeurs. Il propose un revenu universel progressivement instauré sur une durée qui n’excédera pas son quinquennat. Ainsi, le Revenu de solidarité active (RSA) serait dans un premier temps augmenté de 10 %. Il passerait donc à 600 euros par mois et Benoît Hamon souhaiterait également mettre en place un revenu d'existence versé aux jeunes, à tous les jeunes qui ont entre 18 et 25 ans. Coût total estimé de cette mesure : entre 45 et 48 milliards d'euros.

Manuel Valls n’a pas la même vision des choses. Résultat des urnes, le dimanche 29 janvier 2017.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Audrey de Mallebac est journaliste.