Bientôt un supermarché participatif à Paris

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Publié le 4 octobre 2016 à 10h57
Economies Supermarche Produits Perimes
17 000Celui de New-York compte 17 000 membres.

Avant d’acheter votre laitue bio ou votre miel produit par un apiculteur limousin, il vous faudra passer en caisse… mais derrière la caisse !

Bons et pas chers

Un supermarché tout à fait innovant, baptisé La Louve, va ouvrir ses portes prochainement à Paris, rue des Poissonniers dans le 18ème arrondissement. Le concept est celui d’une coopérative : pour avoir le droit d’acheter les produits vendus en rayons, de qualité, bio et moins chers qu’ailleurs, les clients devront travailler dans le magasin et participer financièrement au projet.

Du côté des produits, la qualité devrait être au rendez-vous : « Lorsque nous décidons d'acheter un produit, nous prenons en considération avec le même sérieux chacun de nos principes fondamentaux : le goût, la durabilite? environnementale, le respect du commerce équitable et des conditions de travail de nos producteurs, la pratique de prix bas et le devoir de satisfaire les besoins culinaires, tre?s hétérogènes, de nos membres »…

Un magasin auto-géré

Quels membres ? Tous ceux qui seront prêts à investir 100 € (10 € pour les bénéficiaires des minimas sociaux) et à consacrer 3 heures de leur temps, toutes les 4 semaines, pour tenir le magasin, c’est-à-dire à la fois ravitailler les rayons, gérer les stocks, tenir la caisse, etc.

« Nous n'étions pas satisfaits de l'offre alimentaire qui nous était proposée, alors nous avons décidé de créer notre propre supermarché » explique le site.

La Louve s'inspire du modèle de coopérative créée dans un quartier de New York City il y a déjà 40 ans : la Park Slope Food Coop. Il s’agit du plus grand supermarché coopératif et participatif américain, avec 17 000 membres.

Ce modèle d’autogestion permet de pratiquer des prix raisonnables tout en rémunérant correctement les producteurs.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis