Dette française : BNP Paribas et Barclays VRP champions

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 16 décembre 2013 à 6h01

Encore heureux qu'elle soit française ! BNP Paribas est un des principaux conseils de Bercy en matière de dette. C'est l'un des rôles qu'elle joue, selon l'Agence France Trésor, qui, cette année encore et pour la onzième année consécutive, la distingue comme le premier spécialiste en valeurs du Trésor (SVT).

19 banques, françaises et étrangères, sont partenaires de l'Etat en matière d'émission de dette

Ces SVT sont des banques homologuées pour distribuer la dette française auprès des investisseurs. Elles conseillent et assistent l'Agence France Trésor sur sa politique d'émission et de gestion de la dette, et plus généralement sur toute question intéressant le bon fonctionnement des marchés.

En numéro deux, arrive la Société Générale, suivie de près la britannique Barclays. Le groupe des SVT comporte quatre établissements français et quinze établissements étrangers - dont six nord-américains, huit européens et un japonais - qui comptent parmi les acteurs les plus importants sur les marchés obligataires mondiaux.

Concrètement, elles aident l'Agence France Trésor à promouvoir les emprunts émis par l'Etat français en allant à la rencontre des investisseurs de l'Hexagone, en Europe et à l'international. Une distribution large des valeurs du Trésor permet ainsi, par le jeu de la concurrence entre ces derniers, d'optimiser le coût de financement de l'État et de sécuriser les créneaux de distribution.

Le marché français de la dette publique fonctionne à merveille

L'Agence France Trésor est chargée d'emprunter sur les marchés financiers, en fonction des besoins de financement de l'État. Elle gère la seule dette de l'État, mais n'est pas en charge de la dette des collectivités locales, des organismes de Sécurité Sociale ou des établissements publics.

A en croire les investisseurs internationaux, les trois banques, et les 16 autres nommées dans le classement, font bien leur boulot. Car la quasi-totalité d'entre eux se disent « très satisfaits » ou « plutôt satisfaits » du fonctionnement du marché français de la dette d'Etat.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis