Boeing 787 : la série noire des batteries continue

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 15 janvier 2014 à 9h20

Le Dreamliner serait-il en passe de devenir un appareil qui porte la poisse ? Un an après de sérieux soucis de batteries, qui avaient notamment pris feu sur des appareils stationnés sur l'aéroport de Boston, un nouvel appareil de Japan Airlines connaît de nouvelles défections. La compagnie aérienne fait de l'oeil à Airbus.

Mercredi, un Boeing 787 Dreamliner de Japan Airlines a donc renoué avec les problèmes de batteries à répétition qui avaient notamment conduit à une interdiction de vol pour l'appareil, d'une durée de trois mois, le temps pour Boeing de régler le problème une fois pour toute. Ce qui semble ce mercredi être un échec. "Nous avons été informés d'un problème qui semble avoir impliqué la ventilation d'une seule cellule de batterie" a notamment indiqué le porte-parole de Boeing, Marc Bitel.

Un échappement de fumée blanche venant de la batterie du 787

L'appareil, stationné sur l'aéroport Narita de Tokyo est cloué au sol depuis la découverte d'un échappement de fumée, sur la batterie. C'est un agent de maintenance qui a fait la découverte du problème, révélant un voyant indiquant un problème dans le système de batterie, et une "fumée blanche" s'échappant de l'avion. Outre cela, du liquide se serait même échappé d'une des huit cellules de la batterie.

111 Dreamliner en circulation au Japon

Malgré ce nouveau problème, la compagnie aérienne JAL souhaite poursuivre les vols de ses 787, en s'assurant que tout problème est écarté avant le décollage. Japan Airlines, qui avec ANA, possède 111 de ces appareils, a décidé pour le moment de continuer à faire confiance au Dreamliner dont les coûts d'exploitation restent assez limités. Cependant, JAL ne s'est pas faite prier pour commander 31 A350 chez Airbus, tout en indiquant qu'il n'y a pas de cause à effet avec les problèmes rencontrés sur les Dreamliner.

Vers de nouvelles améliorations de batteries ?

Du côté de Boeing, on estime que "les améliorations faites sur le système de batterie du 787 l'an dernier semblent avoir fonctionné pour éviter tout départ de feu et la propagation de liquide lors de l'incident de Narita". Boeing avait en effet changé l'an dernier la conception de ses batteries, pour les empêcher de prendre feu. Des mesures qui avaient poussé les autorités américaines à autoriser à nouveau les vols de ces appareils. Boeing avait alors avoué que ces modifications ne résolvaient pas à 100 % le problème. La preuve, aujourd'hui...

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Aucun commentaire à «Boeing 787 : la série noire des batteries continue»

Laisser un commentaire

* Champs requis