Bourse : comment bien choisir son courtier en options binaires

Stephanie Haerts Economie Matin
Par Stéphanie Haerts Modifié le 18 janvier 2016 à 15h28

Un nouveau type de produits de bourse émerge en France. Il s’agit des options binaires qui rencontrent un succès grandissant auprès des investisseurs. Notamment des investisseurs particuliers actifs (les days traders) qui ont rapidement adopté ce nouveau placement financier, très accessible à la négociation. Mais gare aux courtiers peu scrupuleux et opaques, qui promettent des rendements défiant toute concurrence sur des périodes souvent très courtes.

Le trading sur option binaire consiste à anticiper la réalisation ou non d’un scénario à une échéance donnée. Celle-ci peut être, par exemple, d’une heure, d’une journée ou d’une semaine. Les options binaires sont relativement faciles à comprendre puisqu’elles offrent uniquement deux issues. Soit le scénario se réalise, soit il ne se réalise pas. Le prix d’une option binaire cote entre 0 et 100. Plus le scénario a de chance de se réaliser, plus sa valeur va se rapprocher de 100. A l’inverse, plus le prix converge vers 0, moins la probabilité de succès est grande.

Les options binaires sont disponibles sur différents actifs sous-jacents comme les indices, les devises et les matières premières mais aussi sur des événements économiques. Il existe plusieurs types d’options. On peut, par exemple, citer les options binaires type « haussier/baisser », qui permettent d’anticiper une hausse ou une baisse du sous-jacent par rapport au cours de clôture de la veille. Il est également possible de jouer le fait que le sous-jacent puisse atteindre un niveau défini pendant la durée de validité de l’ordre via les options One Touch.

Les investisseurs sont toutefois particulièrement intéressés par les options sur mesures. Celles-ci permettent à l’investisseur de choisir l’échéance de l’option ou de déterminer le niveau qu’une valeur devra ou non atteindre avant une échéance définie. Les frais sur options binaires sont relativement attractifs puisqu’il n’y a pas de commission mais seulement une prime (spread) de négociation.

Avec les options binaires, le risque est limité puisque le montant de la perte ne peut dépasser le montant de votre prime. Cependant, avec l’engouement de ces dernières années pour ce produit, de nombreux prestataires non réglementés ont proliféré sur la toile. Il est donc indispensable de s’assurer que le courtier choisi soit autorisé et régulé par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) ou la Financial Services Authority (FSA). Le courtier doit également être bien établi et avoir une plateforme de trading fiable. En 2012, l’Autorité des Marchés Financiers a mis en garde les investisseurs sur les campagnes agressives portant sur les options binaires et les courtiers opaques promettant des rendements très importants dans des délais très courts. L’'AMF a publié une liste de 43 sites non autorisés.

Les comparateurs de courtiers d’options binaires ou les sites listant les « meilleurs courtiers » sont également à craindre. On y retrouve très souvent les courtiers non autorisés listés par l’AMF. Les options binaires sont facilement compréhensibles mais restent destinées à une clientèle avertie. Ainsi, il est recommandé d’être bien informé avant de négocier et d’être certain d’avoir compris les risques encourus.

Stephanie Haerts Economie Matin

Rédactrice dans la finance et l'économie depuis 2010. Après un Master en Journalisme, Stéphanie a travaillé pour un courtier en ligne à Londres avant d'écrire pour Economie Matin.

Aucun commentaire à «Bourse : comment bien choisir son courtier en options binaires»

Laisser un commentaire

* Champs requis