Bridgestone et Microsoft : que savoir de ce partenariat ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Partenaire Modifié le 30 août 2022 à 17h44
Bridgestone Microsoft Que Savoir Partenariat

Bridgestone est un fabricant mondial de pneus et de produits en caoutchouc qui propose une très large gamme de pneus pour tous types de véhicules. Leader incontesté sur le marché, Bridgestone propose différents modèles de pneus selon les saisons, aux petits comme aux gros budgets. Depuis quelque temps, la société s’est associée à Microsoft pour davantage perfectionner ses produits.

Il faut noter que l’entreprise japonaise est déjà alliée au groupe américain depuis 2020. Aujourd’hui, cette collaboration est encore renforcée. Les deux firmes ont, en effet, développé des pneus intelligents dans le but de diminuer les accidents causés par une défaillance technique. On vous dit tout.

Présentation de Bridgestone

Bridgestone est une entreprise d’origine japonaise qui est basée dans la conception de pneus. Le nom Bridgestone provient de la transposition en anglais de « Ishibashi » qui veut dire « pont de pierre ». Jadis, l’entreprise était focalisée sur la fabrication des semelles en caoutchouc. Mais plus tard en 1930, son fondateur avait décidé de donner une autre direction à l’entreprise en investissant dans les pneumatiques.

Après la sortie de son premier pneu en 1930, l’entreprise connut une explosion des ventes au point de devenir en 1950 le premier manufacturier japonais. En dehors de la conception des pneus, Bridgestone produit et met sur le marché des vélos et plusieurs variétés de produits en caoutchouc.

Actuellement, Bridgestone est le plus grand fabricant mondial de pneus et de produits en caoutchouc et s’est associé à Microsoft pour améliorer son portefeuille de pneus connectés et de solutions de mobilité.

Bridgestone et Microsoft : que comprendre de cette collaboration ?

Bridgestone fournit des pneus premium depuis près de 90 ans, mais cela n’empêche pas la société de toujours perfectionner ses produits. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle en 2020 la société s’est alliée avec Microsoft pour augmenter la sécurité de ses pneus. Deux ans plus tard, Bridgestone renforce ce partenariat pour accélérer sa transformation numérique.

La société Bridgestone se sert de la Microsoft Azure. Cela a pour but de favoriser l’intégration de l’analyse avancée et prédictive de la maintenance de pneus pour l’ensemble des pneus connectés. Ce partenariat permet à Bridgestone de créer de la valeur pour ses clients, notamment les flottes mondiales et les équipementiers.

Ainsi, le manufacturier intègrera des analyses avancées des pneus pour mieux comprendre l’usure et leur santé. L’objectif est de maximiser le rechapage et d’indiquer à quel moment il est nécessaire d’effectuer la maintenance des pneus.

Bridgestone : quels atouts offre le renforcement de ses liens avec le groupe américain ?

L’usure des pneus est concernée dans 30 % des accidents dus à une défaillance technique. Par ailleurs, les pneus qui sont endommagés peuvent aussi avoir un effet négatif sur d’autres composants du véhicule. Ceci peut par exemple endommager les roues et créer une autre source de danger potentiel pour les automobilistes.

Grâce aux systèmes de surveillance de pression des pneus, ces problèmes peuvent être anticipés. Lorsque le système détecte les événements, le conducteur est immédiatement alerté du danger et peut prendre des mesures idoines pour corriger la situation. Sur le marché, il n’existe aucun système de surveillance équivalent.

Le système conçu par Bridgestone associé à la plateforme Microsoft Connected Vehicle Platform de Microsoft présente également d’autres avantages. En plus de détecter les événements, le système crée un aperçu complet de l’état de la route et de l’infrastructure sur l’itinéraire parcouru.

En tenant compte des informations reçues, les organismes en charge de la maintenance des routes et voiries peuvent être alertés de la présence et de l’emplacement des nids-de-poule, ou autres sources de danger. Ces informations peuvent également servir les futurs véhicules autonomes.