La brumisation : nouveau moyen de rafraichir les centres-villes ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Partenaire Modifié le 12 avril 2021 à 19h24
Brumisation Rafraichir Centres Villes
10Les températures peuvent descendre jusqu'à 10 degrés dans l'espace concerné.

Les villes souffrent particulièrement de la chaleur en été. En effet, les centres-villes manquent souvent d’espaces verts ou de lieux frais où il fait bon de se rafraîchir. Pour améliorer ces espaces urbains, il est intéressant de faire appel à des solutions innovantes quelques mois dans l’année. Pour cela, il existe le brumisateur en collectivité. Ce produit permet de faire baisser la température ambiante des centres-villes lorsque les températures grimpent.

Qu’est-ce qu’un brumisateur en collectivité ?

Il existe différentes solutions pour faire perdre quelques degrés à plusieurs places de grandes villes en été. À long terme, il est possible de planter des arbres et de favoriser la mise en place d’espaces verts.

Pour rafraîchir rapidement un espace, il est conseillé d’investir dans un brumisateur en collectivité. Retrouvez des informations via le site brumisol.com. Ce produit permet de former un léger brouillard ambiant dans un lieu donné afin de faire perdre quelques degrés significatifs. L’avantage est que ces accessoires ne mouillent pas les passants. Ces derniers peuvent passer à proximité sans pour autant avoir la sensation d’humidité. Il procure simplement une sensation de rafraîchissement particulièrement agréable.

Il faut aussi savoir qu’il existe deux modèles de brumisateurs différents :

- Un brumisateur basse pression. Cet accessoire doit utiliser le réseau d’eau potable de la ville pour fonctionner.

- Un brumisateur haute pression. Celui-ci permet à l’eau qui sort du système d’avoir une micro-taille pour humidifier simplement l’air sans provoquer une sensation d’être « mouillé ».

Les règles importantes à connaître pour déposer un brumisateur en collectivité

Il faut suivre différentes règles particulières pour rafraîchir l’air ambiant d’un espace public. Dans un premier temps, il faut utiliser uniquement un brumisateur qui fonctionne avec un système sous haute pression. En plus, la composition du brumisateur doit suivre un cahier des charges précis. Par exemple, il est important et nécessaire que celui-ci soit composé de tuyaux en cuivre, en inox ou encore en nylon.

Plusieurs modèles de brumisateurs sont alors possibles :

- Les systèmes de rafraîchissement par rampe de diffusion

- Les brumisateurs déposés au niveau du sol des villes

- Les systèmes en arches ou en couronnes

Ensuite, il faut savoir que l’utilisation de ces appareils pour rafraîchir l’air ambiant est encadrée par certaines mesures législatives. C’est le cas du décret n°2017-657 du 27 avril 2017. Celui-ci est le texte de référence pour les installations neuves mises en place en France, mais aussi les installations existantes.

Ainsi, les équipements installés doivent suivre des règles particulières afin de garantir aux utilisateurs de l’espace public une totale sécurité. En plus des mesures citées, il faut savoir que le brumisateur doit être équipé avec :

- Un clapet anti-retour,

- Un dispositif de purge et de vidange

Le site astuce-sante.fr vous donne des conseils pour mieux vivre votre été lorsque les températures grimpent.

Comment la régularisation du brumisateur en collectivité se fait-elle ?

Les températures peuvent rapidement varier en pleine saison estivale. Pour faire des économies d’énergie, il est important de pouvoir réguler la température de l’espace public dans la journée. Retrouvez la réglementation liée aux espaces publics sur le site legifrance.gouv.fr.

Pour cela, le brumisateur doit être équipé d’un thermostat. Celui-ci permet d’affiner la température de l’appareil en fonction des besoins du centre-ville.

Cette régulation permet à l’appareil de faire des économies et de consommer moins d’énergie durant la pleine saison. Ces détails sont particulièrement importants pour être intégrés dans les centres-villes des grandes villes françaises en pleine saison d’été. Il faut noter que les températures peuvent descendre jusqu’à 10 degrés dans l’espace concerné.

En définitive, il est intéressant d’investir dans un brumisateur en collectivité afin d’apporter des solutions agréables et efficaces aux passants de la ville. Avant de procéder aux différentes installations, pensez à connaître les détails liés à la réglementation actuelle.

Aucun commentaire à «La brumisation : nouveau moyen de rafraichir les centres-villes ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis