Vos excréments sont une mine d’or… littéralement !

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 24 mars 2015 à 7h59
Or Caca Excrements Science Recherche Geologie Toilettes
35 EUROSUn gramme d'or vaut environ 35 euros

Est-ce que les excréments, les choses qui nous dégoutent le plus dans notre être animal, peuvent valoir des millions ? Ou autrement dit : est-ce le caca peut valoir des millions ? La réponse est... oui. Car aussi étonnant que cela puisse paraître dans les excréments il y a des métaux précieux comme l'or, l'argent et le platine. Alors des chercheurs sont sur le coup pour tenter de les récupérer.

De l'or dans les excréments... et une solution pour sauver la planète ?

Certains chercheurs, menés par la géologue Kathleen Smith, estiment être en face d'une véritable mine d'or : nos excréments. Littéralement, une mine d'or : les excréments humains contiendraient de l'or, du platine, de l'argent et d'autres métaux précieux en très petite quantité. Mais quand on sait qu'un gramme d'or vaut 35 euros environ le jeu peut valoir la chandelle.

Surtout si en plus de trouver de l'or il serait possible de sauver la planète. Comment ? en recyclant les excréments qui sont une véritable ressource pour la terre... en tant qu'engrais naturel. Mais les excréments humains sont également remplis de métaux nuisibles pour l'environnement c'est pourquoi il est impossible de trop en utiliser.

Les chercheurs veulent donc faire d'une pierre deux coups : récupérer les métaux précieux et éliminer les métaux nuisibles pour réutiliser ces excréments en tant qu'engrais. Et ça pourrait rapporter des millions tout en sauvant la planète.

Des millions de dollars qui finissent dans les toilettes

L'idée de base est simple : selon les estimations de certains géologues dans les excréments d'un million d'Américains il y aurait assez de métaux précieux pour une valeur de 13 millions de dollars. Les récupérer pourrait donc être rentable.

Mais ce n'est pas tout : en récupérant ces métaux il serait possible de réduire la nécessité d'extraction minière et donc de préserver la planète tout en recyclant. Et les excréments ainsi "purifiés" pourraient être utilisés comme engrais dans les champs et les forêts.

Les chercheurs doivent maintenant trouver une manière rentable de séparer tous ces composants...

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis