Canal+ se rattrape sur YouTube

Par Olivier Sancerre Modifié le 12 novembre 2013 à 15h04

Il y a quelques années, YouTube était perçu comme le grand Satan par les chaînes de télévision qui estimaient que le site de partage de vidéos volait leurs contenus. Cela a bien changé.

Des émissions en vidéo de rattrapage

Canal+ a ainsi annoncé la mise en ligne d’une vingtaine de chaînes thématiques et gratuites sur YouTube en décembre. Il y en aura pour tous les goûts, avec un canal Before, Groland, Grand Journal… Toutes les chaînes du groupe seront mises à contribution, aussi bien les programmes en clair de Canal+ que les émissions de D8, D17 et i-Télé. C’est un premier pas d’importance pour la chaîne cryptée, qui jusqu’à présent, n’offrait ses émissions en vidéo de rattrapage qu’au travers de son propre site web ou des offres replay des box ADSL - cette consommation télévisuelle représente dix millions de vidéos vues par mois.

Vidéo gratuite financée par la pub

Si Canal+ n’indique pas d’objectif pour ses chaînes thématiques sur YouTube, nul doute que le groupe audiovisuel compte bien multiplier les vidéos vues et donc, la publicité. C’est la régie pub de Canal qui se charge de commercialiser les espaces (avant et au milieu de la vidéo), avec un système de partage classique : la chaîne empoche un peu plus de la moitié des revenus tirés de cette activité, YouTube le reste.

Cet accès à YouTube va permettre aux programmes de Canal+ de voir au-delà de ses canaux habituels. Quant au service de Google, il assoit encore son statut de « hub » central et incontournable de la vidéo de rattrapage.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis