Carburants : la chute des prix se poursuit en août 2022

1,7941 EURO
Le prix moyen du litre de SP95-E10 était de 1,7941 euro la première
semaine d'août 2022.

Partir en vacances en août plutôt qu’en juillet, cette année 2022, aura été une bonne affaire, surtout pour les automobilistes. La baisse des prix du carburant à la pompe, entamée en juin 2022 après un pic historique, s’est poursuivie faisant tomber le prix de l’essence et du diesel sous la barre de 1,85 euro. Mais il ne faut pas oublier que c’est toujours grâce à la ristourne gouvernementale.

Moins de 1,85 euro le litre de diesel, moins de 1,80 euro pour l’essence

Selon les données du ministère de la Transition écologique, qui a publié lundi 8 juillet 2022 les données concernant les prix moyens des carburants en France arrêtées au vendredi 5 juillet 2022, diesel comme essence ont de nouveau connu une baisse hebdomadaire de leur prix. La raison en est un baril de pétrole Brent daté à 104,8 dollars, alors qu’il avait dépassé les 120 dollars durant le premier semestre 2022.

Ainsi, le prix de l’essence à la pompe chute de 1,4 centime d’euro le litre (pour la SP95-E10) et même de 3,9 centimes pour le diesel. La première chute sous la barre des 1,80 euro le litre (1,7941 euro) tandis que le gazole affiche 1,8393 euro le litre.

Une chute de prix… mais n’oubliez pas la ristourne

La baisse du prix des carburants est plus que conséquente depuis plusieurs semaines : au plus haut, le prix de l’essence avait atteint, en moyenne, 2,096 euros le litre. Le gazole, lui, a affiché 2,1345 euros le litre, du jamais vu. Et ce, en tenant compte de la ristourne du gouvernement de 18 centimes d’euro qui continue de s’appliquer durant tout l’été 2022.

Sans cette ristourne, le prix moyen du diesel serait encore supérieur à 2 euros le litre, et les frôlerait pour l’essence qui afficherait 1,97 euro.

Baisse de prix de l’essence : les promesses de ristourne vont-elles être maintenues ?

Si la tendance baissière est bien entamée, les prix de l’essence et du diesel ne devraient pas connaître de rebond soudain et important, le prix du baril de pétrole ayant même chuté sous la barre des 100 dollars (96 dollars pour le Brent et 90 dollars pour le WTI le 9 août 2022). La baisse devrait se poursuivre.

De quoi potentiellement remettre en question les annonces du gouvernement qui veut instaurer une ristourne de 30 centimes d’euro le litre dès la Rentrée 2022, ou encore celle de TotalEnergies qui annonce une baisse de 20 centimes sur le prix de vente, soit 50 centimes en tout pour les automobilistes qui feront le plein dans ses stations. Elles pourraient ne plus avoir d’intérêt par rapport aux prix réels qui seront alors bien plus bas...


A découvrir