Le carburant confirme son prix de moins de deux euros le litre

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 20 juillet 2022 à 9h22
Remise Carburant Prolongation Assemblee 2
0,032 EUROLe prix de l'essence SP95-E10 a chuté de 3,2 centimes d'euro la deuxième semaine de juillet 2022.

Bonne nouvelle pour les automobilistes, et tout particulièrement les vacanciers qui s’apprêtent à rouler des centaines de kilomètres pour se rendre sur leur lieu de vacances, ou en revenir : la chute des prix des carburants à la pompe se confirme. Ils affichent désormais de nouveau moins de deux euros le litre… mais c’est toujours grâce à la ristourne du gouvernement.

La chute du prix de l’essence et du gazole se confirme

Après le pic du mois de juin 2022, lorsque gazole et essence avaient tous deux dépassé la barre des 2 euros le litre, et même des 2,10 euros pour le gazole, les prix des carburants ont commencé à chuter. Pour la quatrième semaine consécutive, selon les données du ministère de la Transition écologique publiées lundi 18 juillet 2022, les prix moyens affichés dans les stations essence ont baissé.

Essence et gazole avaient franchi, à la baisse, la barre symbolique des 2 euros la semaine du 4 juillet 2022. La semaine du 11 juillet, cette chute se confirme et s’accentue : l’essence coûte 3,2 centimes d’euro le litre de moins que la semaine précédente, le gazole 2,5 centimes d’euros de moins. Ainsi, les prix se maintiennent sous la barre des 2 euros le litre, à 1,9504 euro en moyenne pour l’essence SP95-E10 et 1,9696 euro en moyenne pour le gazole.

La chute du pétrole joue, mais aussi la ristourne du gouvernement

La raison de cette baisse du prix des carburants est à trouver du côté du prix du pétrole en Bourse. Le Brent daté pour les prix des carburants de la semaine du 11 juillet 2022 affiche en effet 110,10 dollars le baril. Or, en juin 2022 il avait atteint 115 dollars. Et la tendance à la baisse, pour le pétrole, se poursuit : le 20 juillet 2022, le Brent s’échange à 107 dollars après une incursion sous les 100 dollars le 13 juillet 2022. Du côté des carburants, cela signifie que les prix devraient continuer de chuter, ou tout du moins se stabiliser sous les 2 euros le litre.

Néanmoins, ces bonnes nouvelles ne doivent pas faire oublier que les prix à la pompe en France sont artificiellement bas : la ristourne de 18 centimes d’euro TTC voulue par le gouvernement est toujours en vigueur. Sans celle-ci, destinée à disparaître avant la fin de l’année 2022, le prix du litre d’essence et de gazole serait largement supérieur à 2,10 euros.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio