Carburants : la pénurie se résorbe très légèrement, les prix augmentent

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 18 octobre 2022 à 5h33
stations-service plein carburant ristourne hausse fréquentation
40,9%40,9% des stations-service d'Ile-de-France sont en difficulté.

Le gouvernement continue d’appeler à ce que la situation, critique, concernant les carburants trouve rapidement une issue. De nouvelles réquisitions de personnel ont eu lieu lundi 17 octobre 2022 en début d’après-midi, ainsi qu’une réunion à l’Élysée avec les ministres concernés. Néanmoins, trouver du carburant en France continue d’être compliqué.

Plus de 25% des stations-service manquent de carburant

Les réquisitions de personnel et le déblocage des réserves stratégiques commencent à faire leur effet : d’une manière générale, en France lundi 17 octobre 2022, il y a un peu moins de problèmes que la veille. Selon Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, 28,1% des stations-service du pays étaient en rupture totale ou partielle d’essence ou diesel. C’est mieux que les plus de 29% enregistrés avant le week-end du 15 octobre 2022.

Toutefois, les Français ne sont pas tous logés à la même enseigne. Alors qu’on ne compte qu’un peu plus d’une station sur cinq (22,4%) en difficulté dans les Hauts-de-France, région la moins touchée par la pénurie, ça empire en Bourgogne Franche-Comté où le taux atteint 40,5%, en hausse par rapport à la veille. L’Île-de-France reste la région la plus concernée par la pénurie de carburants, avec 40,9% des stations-service en rupture de stock.

Le prix des carburants augmente encore en France

Si trouver du carburant est compliqué, c’est également plus cher : pour la deuxième semaine consécutive, les prix de l’essence et du diesel connaissent une forte augmentation dans l’Hexagone. La semaine du 10 octobre 2022, la hausse de prix a été de 7,3 centimes le litre pour l’essence SP95-E10 et de 11,8 centimes pour le gazole.

En trois semaines seulement, l’augmentation frôle les 20 centimes pour l’essence SP-95 E10, qui affiche désormais un prix de 1,6646 euro le litre, et atteint plus de 22 centimes pour le diesel, qui coûte 1,9211 euro le litre selon les données du ministère de la Transition écologique arrêtées au vendredi 14 octobre 2022 et publiées lundi 17 octobre 2022. Des prix qui tiennent compte de la ristourne de 30 centimes mise en place par le gouvernement.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Carburants : la pénurie se résorbe très légèrement, les prix augmentent»

Laisser un commentaire

* Champs requis