Les carburants poursuivent leur baisse

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 21 avril 2020 à 15h53
Station Essence Prix Carburants Coronavirus
0,91 centimeLe prix du gazole a baissé de 0,91 centime d'euro par rapport à la semaine précédente.

Cette fois, ça y est ! Le prix plancher de 1 euro 10 pour 1 litre de diesel a été franchi dans une poignée de stations services en ce début de semaine.

8e semaine de baisse des prix de carburants

Le super sans plomb 95 E 10 flirte quant à lui avec la barre des 1 euro 10, et devrait aussi la franchir à la baisse dans les prochains jours. Même chose par ailleurs pour le fuel domestique, qui s’attaque au seuil des 70 centimes. Si vous ne voyez pas encore ces prix s’afficher dans les stations près de chez vous, gardez votre mal en patience.

Stations service de grandes marques comme supermarchés n’auront pas d’autre choix que de répercuter le prix du pétrole brut sur le prix du carburant à la pompe, ou donc, sur le fuel. Sachez en effet que le baril de pétrole brut, dont je vous ai dit dans mes derniers articles qu’il contenait environ 150 litres, a atteint le prix incroyable de 11 euros, en fin de journée, hier. Cela veut dire qu’un litre de pétrole, non raffiné, ne coûte plus que 7 centimes d’euro à tout casser.

Bientôt sous les 1 euro le litre ?

Il devient donc maintenant quasi inéluctable que le litre de carburant à la pompe va passer dans quelques semaines sous la barre des 1 euro le litre, malgré le poids exorbitant des taxes. C’est une bonne nouvelle pour tous ceux qui ont besoin de leur voiture pour aller travailler, ou donc, de véhicules pour leur activité.

Même chose pour ceux qui se chauffent au fuel, mais aussi au gaz, donc le prix chute également. Quant à l’électricité, la baisse de la consommation a fait elle aussi s’effondrer les prix. Plusieurs fournisseurs alternatifs vous proposent de passer chez eux pour en bénéficier. À la clef, 20 à 25 % d’économies sur votre facture !

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).