Carburants : vers une nouvelle chute des prix en France ?

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 29 novembre 2022 à 10h07

C’est toujours le moment pour aller faire votre plein d’essence ! Profitez-en. Les prix des carburants en France sont restés à peu près stables ces dernières semaines, et pourraient poursuivre leur baisse dans les jours prochains.

Le gazole en très légère hausse de 0,46 centime

Les prix des carburants, en France, sont restés plutôt stables la semaine dernière, en pleine crise du prix du baril sur les places boursières. D’après les chiffres communiqués lundi 12 janvier par le ministère de l’Ecologie et de l’Energie, le gazole n’a ainsi augmenté que de 0,46 centime par litre pour atteindre en moyenne 1,1268 euro. On reste donc sous la barre des 1,20 euro pour le carburant le plus prisé en France avec plus de 80 % des volumes écoulés.

SP 95 et SP 98 en baisse

Quant à l’essence, on ne parle pas de légère hausse mais de légère baisse. Le SP 95, le second carburant préféré des Français a ainsi baissé de 0,53 centime pour se vendre finalement à 1,2827 euro par litre. Une baisse que l’on retrouve un peu plus prononcée pour le SP 98 qui chute de 1,05 centime, pour s’écouler en moyenne contre 1,3458 euro.

Le prix du baril en Bourse à New York est passé lundi 12 janvier dernier sous la barre des 45 dollars.

Le baril sous la barre des 45 dollars

On l’a vu depuis quelques semaines, les prix des carburants restent extrêmement bas, en raison de l’effondrement en Bourse du prix du baril. Ce dernier est d’ailleurs passé lundi 12 janvier dernier sous la barre des 45 dollars à Wall Street, à New York. Une information qui pourrait normalement laisser présager de nouvelles baisses des prix.

Gare à la TICPE et à la taxe carbone !

Pour autant, les Français en ont désormais l'habitude, ils ne sont pas à l'abri des taxes. En l'occurence, deux taxes, qui ont augmenté respectivement de 2 centimes et de 2 centimes pour le gazole et 1,8 centime pour l'essence  : la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) et la taxe carbone. Ces deux impôts directs ont augmenté au 1er janvier dernier. Reste à espérer qu'ils n'effaceront pas les éventuelles futures baisses des prix des carburants.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est membre de la rédaction d'Economie Matin

Suivez-nous sur Google News Economie Matin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Carburants : vers une nouvelle chute des prix en France ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis