Un problème de mail de La Poste rend inutilisables… les cartes Vitales

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 6 mai 2022 à 9h17
Cartevitale
11,1%11,1% de la population française a un accès limité aux soins.

Depuis le 27 avril, certains patients voient leur carte Vitale être refusée par les médecins, mais ce n’est pas leur faute. Le Parisien révèle qu’il s’agit d’un problème lié à une décision de La Poste, concernant son service de messagerie électronique. Or, celui-ci est utilisé par certains médecin qui ne peuvent plus recevoir les remboursements.

Un problème de sécurité sur les messageries @LaPoste.net

Après que certains utilisateurs d’outils permettant de centraliser les mails, comme Thunderbird, se soient plaints de ne plus recevoir les mails en provenance de leur adresse @laposte.net, le groupe La Poste a confirmé qu’il y avait un problème. Du moins, selon les informations du Parisien, la décision serait liée à une forte activité de cybercriminels ayant obtenu des identifiants à la suite de piratages et fuites de données.

Ainsi, La Poste a décidé de tout simplement bloquer « la consultation des comptes de messagerie laposte.net par le biais de toute autre plate-forme », explique le groupe le 27 avril 2022. Sauf que cette décision a une conséquence inattendue pour les médecins.

Des dizaines de milliers de professionnels de santé privés de remboursement

Si la décision de La Poste est compréhensible afin d’éviter des campagnes de phishing et le vol de données, Le Parisien explique que lorsqu’un professionnel de santé utilise sa messagerie @laposte.net pour se connecter au réseau de la Sécurité Sociale, ça lui est tout simplement interdit. Or, cette interdiction conduit à l’impossibilité de recevoir les remboursements de la part de l’Assurance maladie.

La télétransmission est en effet impossible, le service Sesam-Vitale refusant l’accès. Résultat : la carte Vitale serait refusée, et le professionnel se retrouve sans autre choix que de travailler à l’ancienne, avec la feuille de soins en papier comme seule solution. Les patients, eux, doivent anticiper les frais, avant d’envoyer la feuille à leur caisse d’Assurance-Maladie pour obtenir le remboursement.

Et le problème serait répandu. L’éditeur Vega, interrogé par Le Parisien, estime à plus de 20.000 les professionnels touchés… pour les seuls infirmiers, kinésithérapeutes et orthophonistes. Le nombre réel des professionnels de santé concernés par ce problème avec leur adresse @laposte.net est donc sans aucun doute bien supérieur.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis