Le marché des jeux de hasard en ligne reprend des couleurs

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Partenaire Modifié le 20 mai 2016 à 15h36
Images%20casino%20en%20ligne

Après une longue période de stagnation, le marché des jeux en ligne semble reprendre vigueur au premier trimestre 2016.

La France est un pays de joueurs. A eux trois, la Française des Jeux, le PMU et les casinos se partagent un marché en constante évolution depuis plus de 10 ans et évalué en 2014 à 9,4 milliards d’euros (source Observatoire des Jeux). En comparaison, le marché des jeux de hasard en ligne reste pour l’instant modeste puisqu’il ne représente que 750 millions d’euros, soit 8 % du total. Ce marché était atone depuis 2011 mais selon l’Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) la croissance est de retour. Dans son analyse trimestrielle, l’ARJEL passe trois secteurs au peigne fin : paris sportifs, paris hippiques et jeux de cercles.

Croissance des paris sportifs

Les mises enregistrées en paris sportifs au premier trimestre 2016 atteignent 516 millions d’euros soit le plus haut montant réuni sur un trimestre depuis l’ouverture du marché des jeux d’argent en ligne en 2010. Le Produit Brut des Jeux (PBJ), montant des mises empochées par les sociétés de jeux, de l’ensemble des opérateurs au premier trimestre 2016 s’élève à 82 millions. Il progresse de 30% par rapport à la même période l’année dernière.

Baisse des paris hippiques

Les paris hippiques sont les mauvais élèves de la classe. Au premier trimestre 2016, les mises sont de l’ordre de 247 millions d’euros, soit une diminution de 7% par rapport à 2015. Le PBJ des opérateurs sur cette activité est de 63 millions d’euros, soit une diminution de 5%.

La bonne nouvelle vient des jeux de cercle

Sur ce segment, même si l’on constate une baisse des mises en cash à 953 millions d’euros (moins 7% par rapport au premier trimestre 2015), les droits d’entrée en tournois continuent d’évoluer à la hausse et compensent largement ce recul des mises. Ils s’élèvent début 2016 à 500 millions d’euros, ce qui représente une progression de 17%. Le chiffre d’affaires des opérateurs sur l’activité connait ainsi une progression de 2% et passe de 61 à 62 millions d’euros. Selon l’ARJEL, une telle augmentation de chiffre d’affaires n’avait plus été constatée depuis 2011.

Après plusieurs années de stagnation de l’activité, ces chiffres laisse donc entrevoir un retour de la croissance et l’on peut même parier sur une franche amélioration car les données de l’ARJEL ne prennent en compte que les sites de jeux en ligne agréés par l’administration française.

De quoi redonner le sourire aux créateurs de sites. Pour s’y retrouver dans cet univers qui ressemble parfois au Far West, il peut être utile d’utiliser des comparateurs de casino en ligne comme RightCasino.com. Ces comparateurs offrent un panel complet des casinos, des évaluations sur chacun d’eux, des conseils d’utilisation et de sécurité, des avis de joueurs et des listes de sites à éviter.

Laisser un commentaire

* Champs requis