Un chèque pour aider les usagers des transports en commun ?

50 EUROS
Le « chèque transports » serait d'un montant de 50 euros.

Le gouvernement prépare un nouveau coup de pouce, cette fois à destination des usagers des transports en commun qui vont subir une hausse importante des prix des billets. Cette aide prendrait la forme d'un chèque.

Entre l'inflation et la hausse démesurée des prix de l'énergie, il faut s'attendre à une augmentation significative des prix pour les transports en commun. Jean-Pierre Farandou, le président de la SNCF, a ainsi prévenu que la facture d'électricité pour l'entreprise l'année prochaine serait relevée de 1,6 à 1,7 milliard d'euros ! Et la moitié de cette hausse concerne les trains du quotidien, TER et Francilien. C'est pourquoi le gouvernement prépare une aide pour les usagers qui n'ont pas d'autre choix que de prendre le train pour se rendre au travail, selon Le Parisien.

Coup de pouce pour les usagers les plus modestes

Un coup de pouce qui prendrait la forme d'un chèque d'un montant de 50 euros, de quoi éponger l'inflation. Cette aide serait destinée aux usagers les plus modestes ainsi qu'aux classes moyennes, reste à déterminer si l'exécutif veut s'adresser à la classe moyenne inférieure ou supérieure. Des arbitrages sont en cours, et le projet serait inscrit dans la loi de finances 2023 qui sera présentée la semaine prochaine. Ce qui est sûr, c'est que les voyageurs qui prennent le TGV ne seront pas concernés par ce geste.

Contourner les régions et l'opposition

Pour le gouvernement, ce chèque a au moins deux avantages : il permet de court-circuiter les régions qui sont les premiers financiers des transports en commun du quotidien. Si l'argent était versé directement aux collectivités, l'exécutif craint une déperdition au moment de la redistribution. Et puis ce chèque serait une réponse aux demandes de l'opposition de baisser la TVA dans les transports de 10% actuellement, à 5,5%. Une baisse de la TVA qui concernerait l'ensemble des usagers, et pas uniquement les plus modestes.


A découvrir