Un chômeur italien s’invente un métier en faisant la queue pour 10 euros de l’heure

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 30 janvier 2014 à 9h59

Aux grand maux les grand remèdes ! Alors que l'Italie enregistre un taux de chômage record à près de 12,7 %, un chômeur italien a perdu patience à force d'envoyer des centaines de CV et a inventé un nouveau métier : "l'homme patient".

Après "l'homme pressé" chanté par Noir Désir, voici l'homme patient ! Giovanni Cafaro, un Italien de 42 ans au chômage depuis l'été dernier, en a eu assez de déposer des centaines de CV, le plus souvent sans espoir d'être rappelé, et a donc décidé d'inventer son nouveau métier, celui de "l'homme patient" !

Dix euros de l'heure pour faire la queue au guichet à votre place

"Je suis la personne qui fera la queue pour ceux qui n'en ont pas le temps ou l'envie" raconte-t-il au quotidien italien La Stampa. La queue dans les boutiques, à la Poste, à la banque. Pour une réservation de deux heures minimum, le tarif de Giovanni Cafaro n'est "que" de 10 euros de l'heure.

Sur l'annonce qu'il dépose un peu partout, l'homme se décrit comme "un professionnel estimé et sérieux" et propose même d'autres services que celui de faire le pied de grue dans une file d'attente comme "remplir des documents administratifs, aller à la banque, à l'assurance, à la poste etc…", "servir de chauffeur, guide ou coursier personnel". Il précise également être disponible sept jours sur sept.

Giovanni Cafaro met à profit la lenteur de l'administration italienne

Mais pour comprendre cet homme, il faut se plonger dans les rouages de la bureaucratie italienne. A force de déposer des candidatures, et de se démener pour trouver un nouvel emploi, après avoir été licencié de l'entreprise de vêtements dans laquelle il travaillait depuis 12 ans, Giovanni Cafaro a réalisé à quel point la bureaucratie italienne était encombrée, lente.

C'est pourquoi il a décidé de mettre à profit son chômage pour exploiter l'attente, parfois interminable, devant un guichet de l'administration italienne. "Les files d'attente sont devenues mon pain quotidien" ajoute-t-il. Actuellement il parle même d'étendre son activité, et d'ouvrir, à terme, une agence, "si tout se passe bien" confie-t-il.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Aucun commentaire à «Un chômeur italien s’invente un métier en faisant la queue pour 10 euros de l’heure»

Laisser un commentaire

* Champs requis