Être payé pour draguer sur Internet

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Modifié le 12 juillet 2012 à 14h58

Meetic, Attractive World, Adopteunmec.com, les sites Internet de rencontre se multiplient et... se ressemblent tous.

Au final, il faut toujours y passer plusieurs heures par jour pour animer son profil, envoyer des centaines de messages, et espérer attirer une "proie" ou plusieurs dans ses filets. Décevant pour ceux qui n'ont pas de temps à y consacrer (ce qui peut d'ailleurs expliquer pourquoi ils sont encore célibataires) ou pour ceux qui n'ont pas la méthode (ce qui peut aussi expliquer pourquoi ils sont encore célibataires, bis repetita non placent).

Tant et si bien qu'un nouveau job est en train de voir le jour (ou la nuit, c'est selon), celui de Dating assistant. What's the hell ? pour ne pas dire autre chose ? Il s'agit ni plus ni moins de payer quelqu'un pour que celui-ci crée et anime votre profil sur les sites de rencontre sus-nommé, et vous monte des plans cul, vous organise des rendez-vous galants.

Ces cyber-séducteurs, ces Casanova 2.0 sont "des coachs en séduction, des anciens salariés d’agence matrimoniale, des écrivains, des publicitaires, des psychologues, ou tout simplement des sur-doués de la séduction sur les sites de rencontres, capables de décrocher très habilement des rendez-vous" affirme NetDatingAssistant.com, la première société à proposer des services de Dating assistant aux francophones. Ah oui car bien sûr, la drague sur Internet n'a pas de frontières !

Comme ces avatars de vous-même n'apparaissent évidemment nulle part, rien n'empêche que ce soit une femme qui séduise d'autres femmes, pour vous, messieurs en mal d'amour et/ou de sexe... On peut même imaginer qu'elles pourraient avoir plus de succès, faisant preuve de plus de... doigté que vous, messieurs !

Quant au prix, il est fixé...à la tête du client au sens propre. Pour être plus sérieux, le premier tarif s'élève à 120 euros et garantit une rencontre. De quoi ravir les plus désespérés.

NetdatingAssistant.com recrute, mais les places sont chères : à ce jour, sur 500 candidatures, seules 10 ont abouti à une embauche.

Reste à savoir ce que ces dignes héritiers des demoiselles du Minitel Rose mettront plus tard sur leur CV...

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Aucun commentaire à «Être payé pour draguer sur Internet»

Laisser un commentaire

* Champs requis