La France, un pays où il ne fait pas tellement bon être né ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 13 décembre 2022 à 20h41

Warren Buffett, un des plus grands hommes d'affaires et milliardaires de la planète, a coutume de dire qu'il doit son succès au fait qu'il est né au bon endroit –aux Etats-Unis- au bon moment –dans les années 1930. C'est vrai que le pays de naissance conditionne une grande partie du destin d'un individu. Or la France ne fait même pas partie du Top 20 des pays où il vaut mieux être né, d'après une étude menée par la Economist Intelligence Unit et publiée dans The Economist et dans le Washington Post.

L'Hexagone n'arrive qu'en vingt-sixième position du classement sur quatre-vingt pays pris en compte, loin derrière le trio de tête composé de la Suisse, de l'Australie et de la Norvège. Onze critères ont été pris en compte –taux de criminalité, chômage, égalité entre les sexes, liberté politique, qualité de vie, etc- pour déterminer quel pays est susceptible d'offrir à ses ressortissants nés en 2013 les meilleures conditions de santé, de sécurité et de prospérité d'ici 2030, quand ils atteindront l'âge adulte en somme. Et certains résultats sont plutôt surprenants !

Ainsi la moitié du top 10 est trusté par des pays d'Europe, mais parmi eux, seuls les Pays-Bas font partie de la zone euro. Les Etats-Unis n'arrivent qu'en seizième position, derrière les dragons asiatiques Singapour, Hong-Kong et Taiwan. Ce qui signifie ni plus ni moins qu'un enfant né aujourd'hui à Taiwan a plus de chances de grandir en bonne santé, dans un environnement sain et prospère qu'un petit Américain. Oh my God ! Malgré leur dynamisme, aucun des BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) ne figure en bonne place. En queue de peloton, le Nigéria apparaît comme l'un des pires endroits au monde où un enfant peut venir au monde cette année.

Autre enseignement : l'argent, à travers la mesure du PIB par habitant, n'achète pas le bonheur, même si d'après l'étude, « il compte pour les deux-tiers dans l'indice de satisfaction dans la vie ». En regardant la carte, on voit bien que les pays les plus riches figurent en bonne position dans le classement, mais pas forcément en pole position. C'est le cas des Etats-Unis, on l'a dit, mais aussi de l'Allemagne (16ème ex-aecquo), du Japon (25ème) ou de l'Angleterre (27ème).

En réalité, les meilleurs pays pour naître sont petits, en paix, homogènes, démocratiques et libéraux. A l'image des pays nordiques qui affichent de beaux résultats, tout comme la Nouvelle-Zélande, le Canada, l'Australie. Vive la loterie de la vie !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique. Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «La France, un pays où il ne fait pas tellement bon être né ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis