La chasse au muguet est ouverte

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure Japiot Modifié le 30 avril 2012 à 19h39

Tradition oblige, le 1er mai voit fleurir du muguet à tous les coins de rue. Difficile d’imaginer que ces modestes clochettes blanches génèrent chaque année un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros pour les fleuristes, les marchés et la grande distribution – sans compter les ventes sur la voie publique, impossibles à quantifier…


La France produit entre 50 et 60 millions de brins de muguet par an, provenant essentiellement de la région nantaise. Servant en grande partie à rémunérer les nombreux saisonniers recrutés pour l’occasion, le cours du brin se situe autour de 0,25 euro chez les grossistes. En grandes et moyennes surfaces, le prix varie ensuite selon le coût du transport, la qualité et la présentation des fleurs. En 2011, le pot de 3 griffes, par exemple, s’affichait en moyenne à 4,16 euros TTC selon FranceAgriMer (Etablissement national des produits de l’agriculture et de la mer), avec une fourchette allant de 1,99 à 5,50 euros.

Si vous voulez tirer profit de cet engouement ponctuel, rien ne vous empêche de cueillir les brins de muguet de votre propre jardin, ou de la forêt la plus proche. La vente sur la voie publique est théoriquement interdite aux particuliers, mais le 1er mai fait l’objet d’une « tolérance », malgré certaines restrictions précisées par arrêté municipal et/ou préfectoral : il faut généralement proposer du muguet sans racine, sans ajout de verdure, sans emballage, et… à plus de 40 mètres d’un fleuriste. Attention, la concurrence est rude !

Laisser un commentaire

* Champs requis