Comment cacher des cicatrices en creux ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Partenaire Modifié le 20 juillet 2020 à 15h01
Comment Cacher Cicatrices En Creux

Dans le rapport que l’on entretient avec soi-même et son entourage, l’esthétique du corps est d’une grande importance. Quand cet aspect est perturbé par certaines imperfections comme des cicatrices en creux, la confiance en soi ou les interactions sociales peuvent en prendre un coup. Heureusement, cette situation peut évoluer grâce aux solutions permettant de cacher les cicatrices en creux. Quels sont ces moyens et que peut-on en espérer ?

Cicatrices en creux : vers qui se tourner ?

Qui consulter ? Voilà une question à laquelle il faut trouver la bonne réponse si vous souhaitez voir disparaître vos cicatrices. Vous pourrez être partagé(e) entre une visite chez un chirurgien ou dans un cabinet de dermatologie comme DermomedicalCenter. Gardez en tête que votre dermatologue est bien placé pour traiter ce type de problèmes étant donné qu’ils sont liés à votre peau. Afin de trouver une solution appropriée pour cacher les cicatrices en creux, il procèdera à une analyse de la peau afin de déterminer entre autres, votre capital soleil et votre phototype. Ce dernier élément est important afin de préciser le traitement à privilégier en fonction de la sensibilité et du type de peau. Une fois une solution trouvée - Titan, peeling, ou opérations aux lasers fractionnés - un plan de traitement est arrêté. Si vous êtes à la recherche de conseils pour conserver une peau en bonne santé, visitez le site Astuce Santé.

Cacher les cicatrices en creux : les solutions à portée de main

Le choix d’un traitement prend en compte la gravité du mal : ici, la profondeur et la superficie des cicatrices, mais aussi la situation du patient. En effet, pour cacher une cicatrice en creux, certains traitements impliquent une phase de cicatrisation pendant laquelle le patient se tient quelque peu à l’écart des autres. On privilégie par conséquent, des solutions sans éviction sociale dans la mesure du possible.

Traitement par la technique du Titan

Le Titan est une technique qui agit par effet thermique provoqué par de la lumière infrarouge. Le procédé vise une stimulation de la production de collagène en faisant chauffer le derme. La surface de peau ainsi traitée gagne en densité, ce qui à la longue finit par combler la cicatrice. La méthode du Titan est plus appropriée pour cacher les cicatrices en creux de profondeur moyenne. Afin d’obtenir les résultats escomptés, le nombre de séances varie. L’opération peut être répétée entre 3 et 5 fois, avec chaque fois un espacement d’un mois. Si le patient le désire, il peut retourner à ses activités juste après l’intervention. Même si l’opération n’est pas douloureuse, elle est susceptible de provoquer de légers pincements.

Traitement aux lasers fractionnés

Le traitement aux lasers fractionnés peut venir en renfort de la technique du Titan. Cette solution est à envisager pour cacher des cicatrices en creux profondes. Pourquoi le terme « lasers fractionnés » ? Ils sont qualifiés ainsi parce qu’à chaque séance, seules de petites parties de peau sont traitées par des faisceaux laser qui n’agissent que sur une zone réduite. Ce fractionnement raccourcit le temps de cicatrisation et l’inconfort du patient. L’intervention est ainsi moins invasive et garantit de meilleurs résultats. Mais comment fonctionnent les lasers fractionnés ? Le patient est dans un premier temps mis sous anesthésie générale ou locale. La bande de peau à traiter pour cacher la cicatrice en creux est ensuite balayée par le laser. Les microfaisceaux laser décapent finement l’épiderme et font disparaître ses irrégularités. L’efficacité de cette technique tient aussi à la réaction que provoque le laser et qui conduit à une fabrication accrue de collagène, ce qui finit par combler la cicatrice en creux. Après ce traitement qui se fait en plusieurs séances (généralement entre 3 et 5), la peau retrouve progressivement sa fermeté. Les résultats définitifs se font voir au bout de 6 mois environ. Certaines cicatrices ne disparaissent pas complètement, mais elles s’estompent très largement.

Le peeling

Le peeling fait partie des techniques utilisées pour cacher les cicatrices en creux. Le dermatologue se sert de l’acide glycolique dont l’action participe à la remise en tension de la peau. En fonction de l’état des cicatrices, le peeling est soit doux, soit moyen. Le traitement est donc appliqué au cas par cas. La technique de peeling la plus connue est le peeling au TCA (acide trichloracétique). La concentration de TCA est ajustable et varie entre 15 % et 50 %. La proportion choisie, déterminée par le praticien, est fonction des objectifs du traitement. L’action abrasive du TCA conduit à une régénération forcée de la peau induite par une production de collagène. Sachant que le champ d’action du peeling s’étend jusqu’au derme, c’est l’une des meilleures solutions pour cacher les cicatrices en creux.

Retenez que la concentration en TCA a une influence sur le nombre de séances. C’est un paramètre dont tient compte le praticien quand il établit son plan de traitement. Pour éviter une éviction sociale prolongée du patient, une faible concentration est à privilégier, mais cela implique la répétition des séances. Quant aux effets esthétiques, ils sont observables dans un intervalle compris entre 1 et 3 mois. Afin d’optimiser les résultats et d’éviter des complications, l’exposition au soleil est déconseillée.

Aucun commentaire à «Comment cacher des cicatrices en creux ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis