Le commerce de gros prévoit 50 000 embauches en 2014

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 15 janvier 2014 à 10h16

En pleine crise, on ne parle pas de lui, et pourtant le secteur du commerce de gros se porte assez bien. Si bien qu'il prévoit même d'embaucher 50 000 personnes sur l'année 2014. Comme quoi tout ne va pas forcément si mal…

"Malgré le contexte économique, nous avons su résister à la crise". Tels sont les mots de Marc Hervouet, le président de la Confédération française du commerce de gros et international (CGI), interrogé ce mercredi par l'AFP. "Une étude que nous avons menée fait ressortir que notre secteur va recruter 50 000 personnes, dont 95 % vont l'être en contrat à durée indéterminée (CDI) ajoute-t-il.

Les commerciaux et les métiers de la logistique particulièrement prisés par le commerce de gros

Dans le détail, pour ne pas faire dans le gros, 40 % des métiers recherchés pour ces futures embauches sont des métiers de commerciaux, de niveau BTS à Bac+3. En outre, 35 % des métiers recherchés sont des métiers liés à la logistique dont le niveau va du CAP au Bac+3. Les chauffeurs-livreurs, les magasiniers, les préparateurs de commande ou les manutentionnaires sont des emplois qui seront particulièrement recherchés.

Des salaires "15 à 25 % plus élevés que dans le reste du commerce"

Enfin, les dernières professions qui auront le vent en poupe dans le secteur du commerce de gros seront des métiers administratifs, techniques, ou d'encadrement. Pour le président de la CGI, c'est une aubaine car les salaires qui seront proposés seront "15 à 25 % plus élevés que dans le reste du commerce" et concernent à la fois la France et l'étranger. Marc Hervouet mise également sur le fait que le commerce de gros est un secteur où l'ascenseur social fonctionne à plein régime.

Un chiffre d'affaires de 700 milliards d'euros

Le commerce de gros a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires de 700 milliards d'euros, soit 54 % du commerce en France. Il ne cesse pas d'embaucher puisqu'en 2013, ce sont 75 000 personnes qui avaient trouvé un métier dans cette branche.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis