Les commerces traditionnels de moins en moins fréquentés

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Paul Laurent Modifié le 3 février 2022 à 16h52
South Station 4927286 1920
42%Les ventes de produits en lignes ont augmenté de 42% en 2021 par rapport à 2019

La crise sanitaire, qui a imposé des restrictions sur les déplacements des Français, a eu un grand impact sur les commerces traditionnels au profit de l’achat en ligne.

Quatre années de croissance gagnées par le commerce en ligne

La Fevad, la Fédération du e-commerce et de la vente à distance, a annoncé jeudi 3 février 2022, que les ventes en ligne ont progressé de 15,1% en 2021. Le secteur totalise ainsi 129,1 milliards d’euros en 2021, dont 66,7 milliards d’euros pour les ventes de produits. En 2021, le e-commerce représente 14,1% de l’ensemble du commerce de détail contre 13,4% en 2020. Selon la Fevad, le e-commerce a ainsi gagné quatre ans de croissance.

« Le problème est que les consommateurs ont de moins en moins de raison d'aller en ville », a expliqué Emmanuel Le Roch, le délégué général de la fédération Procos, dans une déclaration à la presse. En un an, entre 2020 et 2021, le nombre de sites de vente en ligne a progressé de 11%. Ainsi, par rapport à 2020, les ventes de produits sur Internet ont augmenté de 7% en 2021.

Une grosse baisse de fréquentation

En 2021, la fréquentation de magasins traditionnels a plongé de près de 20%, et cela n’a pas l’air de se stabiliser car la fréquentation de commerces traditionnels a diminué de 28% en janvier 2022. Les enseignes constituant Procos ont globalement vu leur chiffre d'affaires baisser de 4,6% par rapport à 2019. L’activité des magasins a ainsi baissé de 8,7% en 2021.

Mercredi 2 janvier 2022, le Conseil national des centres commerciaux a annoncé avoir enregistré une hausse de 9,5% de la fréquentation dans les grands complexes par rapport à 2020. Les experts de chez Procos constatent également une baisse du nombre de dossiers déposés devant les commissions départementales d’aménagement commercial de près de 60% par rapport à 2019. Ainsi, les grands projets d’immobilier commercial sont en baisse.

Aucun commentaire à «Les commerces traditionnels de moins en moins fréquentés»

Laisser un commentaire

* Champs requis