La promesse électorale du jour va coûter 1 milliard d’euros (voire plus)

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 3 juin 2016 à 7h00
Mairie Argent Commune Promesse Electorale Depense Deficit France Hollande
180 MILLIONS €L'augmentation du point d'indice des fonctionnaires va coûter 180 millions d'euros aux communes en 2016.

La Présidentielle de 2017 approche à grands pas et François Hollande, comme son premier ministre Manuel Valls, sont au plus bas dans les sondages. Un record d'impopularité qui semble faire peur puisque les cadeaux se multiplient : après l'aide aux étudiants et l'augmentation des fonctionnaires puis des professeurs, voilà que François Hollande offre un milliard d'euros aux Maires de France.

Un peu moins d'économies... mais toujours le même objectif de déficit

Lors du Congrès des Maires de France, François Hollande a concédé de faire un effort sur les économies que les mairies devaient supporter. La faute à l'augmentation du point d'indice des fonctionnaires qui coûtera aux mairies (ce sont elles qui payent leurs employés) 180 millions d'euros dès 2016. La dotation des mairies étant en baisse, difficile pour celles-ci de payer encore plus avec moins d'argent.

Théoriquement, d'ailleurs, les communes devaient faire un effort de 2 milliards d'euros dans le cadre du projet de Loi de Finances 2017 que l'exécutif est en train de pondre. Objectif de ces économies : faire baisser le déficit public sous la barre des 3 % comme le demande Bruxelles. Un objectif qui reste d'actualité malgré les divers cadeaux offerts à droite et à gauche.

Au final, François Hollande a promis que cet effort budgétaire sera réduit... à un milliard d'euros. L'autre milliard, c'est un cadeau, un peu moins d'un mois avant les prochaines élections.

1 milliard d'un côté... et 1,2 milliard de l'autre

1 milliard d'euros c'est beaucoup... mais ce n'est pas assez. Si le président de l'Association des maires de France (AMF), François Baroin, s'est dit "satisfait" de la dotation de 2,2 milliards d'euros pour 2017, certains maires n'ont pas manqué de siffler le Président. Ils auraient bien aimé garder l'intégralité des 3,6 milliards d'euros, base sur laquelle les économies de 2017 sont prévues.

Mais réduire d'un milliard les efforts budgétaires des communes n'est pas le seul geste de François Hollande. Il relance pour 2017, en l'augmentant même de 200 millions d'euros, le fond d'investissement permettant de relancer les chantiers des mairies et mis en place en 2016. 1,2 milliards d'euros, donc, qui seront axés sur des thématiques précises (logement, haut débit, transition énergétique...) et qui porte à 2,2 milliards l'argent que François Hollande donnera aux communes.

Et maintenant tout le monde veut des cadeaux

Avoir offert 2,2 milliards d'euros aux communes pourrait permettre à Hollande de grappiller quelques votes s'il se représentait mais... fait également des jaloux. En effet, les départements et les régions sont montées au créneau : pourquoi les communes et pas nous ?

Jean-Michel Baylet, ministre de l'Aménagement du territoire, a répondu que des efforts seront également faits en leur direction... il faut donc s'attendre encore à quelques cadeaux en monnaie sonnante.

Mais l'objectif de déficit public pour 2017, lui, est maintenu. Reste à savoir où le gouvernement va trouver les économies nécessaires pour financer tout ça...

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio