Vacances : Acheter ou louer un bateau, mais à quel prix ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Matthieu Le Goaster Modifié le 19 juin 2013 à 17h40

Faire le tour du monde en bateau ou partir une semaine affronter les océans est un rêve accessible à peu de bourses. Pour un groupe d'amis de six personnes, par exemple, l'investissement est conséquent.

Il faudra tout d'abord passer le permis côtier pour un coût de 350 et 450 euros, puis le supplément pour s'aventurer en haute mer pour un total de 800 à 900 euros. Une fois titulaire du permis, il faut choisir son bateau. Pour assouvir des désirs de grandeur, un yacht avec six couchages vous coûtera 80 000 euros minimum et jusqu'à 400 000 euros si le tout confort doit être au rendez-vous. Un voilier neuf sera plus abordable.

A titre d'exemple, un yacht Jeanneau, le modèle Voyage 42 d'une longueur de 13,7 mètres, doté de deux cabines, six couchages et tout le confort nécessaire sera vendu 316 300 euros. Un voilier au confort plus sommaire, le Oceanis 31, d'une longueur de 9,6 mètres, proposé par Beneteau, atteint tout de même les 82 000 euros.

Louer un bateau : deux à trois fois plus cher en Corse qu'en Bretagne en août

Si vous n'êtes pas certain d'utiliser au moins deux semaines par an votre bateau, le minimum syndical pour l'amortir un peu, la location peut se révéler plus intéressante. Pour un voilier de six couchages, de 9 mètres, au confort sommaire, la location vous coûtera 990 euros pour une semaine à St Malo. Si vous souhaitez louer pour une journée un semi-rigide type Zodiac pour douze personnes, afin de visiter les calanques de Cassis au départ de Marseille, cela vous reviendra à 350 euros par jour, hors carburant. Une semaine en voilier dans le bassin d'Arcachon, vous sera facturée 3 000 euros en haute saison.

La différence entre la Corse et la Bretagne est flagrante : un yacht tout confort avec équipage à bord pour une semaine en Corse, vous reviendra à 33 000 euros, tandis que pour une semaine de yacht le long des côtes du Morbihan en haute saison, comptez 9 100 euros, hors carburant. Pour ce prix, dix personnes et deux membres d'équipage peuvent embarquer.

Le piège du coût d'entretien d'un bateau

Après avoir acquis ou loué son embarcation, il ne faut pas oublier les coûts de fonctionnement. Le voilier semble alors l'option la plus économique. En effet, un yacht consomme entre 10 et 40 litres de carburant par heure de navigation, ce qui représente un budget essence conséquent. Pour un voilier, la consommation en essence est presque nulle. Le carburant n'est pas le seul poste de dépense annexe. Il ne faut surtout pas oublier de prévoir le coût d'entretien annuel, de l’ordre de 10 % de la valeur neuve du bateau si l'hivernage, la mise à l'eau et la maintenance sont réalisés par un professionnel.

Ainsi si vous envisagez une escapade en bateau, ne négligez aucun poste de dépense et analysez les nombreuses offres de locations présentes sur le marché.

Le succès des marques françaises

Le marché nautique mondial est dominé par la marque Beneteau, du groupe Benetau. Avec un chiffre d'affaire de 831 millions d'euros en 2012, la marque représente 20% du marché mondial. Notamment grâce à Beneteau, la France est leader mondial de l'exportation des bateaux de plaisance et leader monial sur le marché des voiliers avec 29 % de part de marché. Sur le marché général des bateaux de plaisance la France représente 8 % du marché mondial. L'Italie est leader du marché mondial.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Né en 1993, Matthieu Le Goaster a validé un DUT Techniques de Commercialisation. Passioné par l'information et suivant un cursus commercial, Matthieu écrit des articles pour économiematin.fr.

Laisser un commentaire

* Champs requis