En 2022, les ménages français consommeront 440 euros de moins

Par Anton Kunin Modifié le 14 juin 2022 à 10h46
Vente Masques Supermarche Coronavirus
58,5%En mai 2022, 58,5% des consommateurs français faisaient part de leur intention de réduire leurs dépenses.

En ces temps incertains, les ménages sont très nombreux à choisir de réduire leur consommation et épargner davantage. Selon les prévisions d’Allianz Trade, du fait de ce manque de confiance des consommateurs, sur l’ensemble de l’année 2022, les Français devraient dépenser 440 euros de moins par ménage.

En moyenne européenne, la facture énergétique devrait croître de 750 euros en 2022

Guerre russo-ukrainienne, incertitudes sur les approvisionnements, inflation… : les ménages européens sont inquiets pour leur portefeuille. Ils sont très nombreux à renoncer à certaines dépenses jugées superflues. Dans l’ensemble de la zone euro, les ménages devraient consommer 70 milliards d’euros de moins (soit 500 euros de moins par ménage) par rapport à la prévision qu’Allianz Trade avait émise avant l’émergence de ces facteurs. En France, cette perte de consommation devrait être de 20 milliards d’euros, donc 440 euros en moyenne par ménage.

En 2022, la vie est beaucoup plus chère comparé à l’année précédente. Dans l’ensemble de la zone euro, sur l’ensemble de l’année, la facture alimentaire devrait croître de 550 euros par ménage en moyenne. Dans le même temps, la facture énergétique devrait croître de 750 euros par ménage européen.

2 ménages sur 3 auront épuisé leur « épargne Covid » pour pouvoir assurer leurs besoins malgré l’inflation

Pour faire face à ces dépenses, la majorité des ménages puiseront inévitablement dans leur épargne. D’après les calculs d’Allianz Trade, « l’excès d’épargne », que les ménages ont accumulé depuis les confinements, est de 380 milliards d’euros dans l’ensemble de la zone euro, mais cette manne est distribuée de manière très inégale : les ménages les moins aisés disposent de 93 euros en moyenne, tandis que les ménages les plus aisés disposent de 8.700 euros. Résultat : pour près de deux ménages européens sur trois, l’excès d’épargne sera insuffisant pour faire face à la hausse des coûts alimentaires et énergétiques.

Ces calculs viennent soutenir les données obtenues via un sondage réalisé par Allianz Trade en mai 2022. On y apprenait que plus d’un consommateur sur deux compte réduire ses dépenses de consommation en 2022 (en France, 58,5% des personnes interrogées l’ont affirmé). Quant à l’intention de moins épargner, en zone euro, 36,5% des ménages ont fait part de cette intention, le pourcentage étant particulièrement élevé en France (49,3%).

Aucun commentaire à «En 2022, les ménages français consommeront 440 euros de moins»

Laisser un commentaire

* Champs requis