Création d’un centre de collaboration régionale BOAD / CCNUCC

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Economie Matin Afrique Modifié le 18 octobre 2012 à 6h28

Le mardi 16 octobre 2012, à Bonn (République Fédérale d’Allemagne), Christian Adovelande, président de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), a procédé à la signature d’un protocole d’accord avec Mme Christiana Figures, Secrétaire Exécutive de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) et son Protocole de Kyoto, pour la création à Lomé (République togolaise) d’un Centre de collaboration régionale.

Aux termes des dispositions de ce protocole, le secrétariat exécutif de la CCNUCC et la BOAD mettront en commun les moyens adéquats et travaillerons conjointement à travers le Centre de Collaboration Régional (CCR), dans le but d’apporter un soutien direct aux gouvernements, aux organisations non gouvernementales et au secteur privé afin de leur permettre d’identifier et de développer des projets éligibles au Mécanisme du Développement Propre (MDP) en Afrique.

Le choix de la BOAD pour accueillir le premier Centre du genre constitue une reconnaissance au plan international des actions et initiatives de la Banque en matière de lutte contre les changements climatiques.

Le Centre de Collaboration Régional est donc un projet structurant qui vient renforcer deux des objectifs majeurs de la BOAD sur le sujet qui sont d’une part, d’assister les Etats membres dans le montage et la validation de projets MDP pour l’accès aux ressources des fonds carbones , et d’autre part de définir le cadre méthodologique et procédurier du marché du carbone en Afrique francophone. Il favorisera le développement des projets éligibles et consolidera le partenariat entre la CCNUCC et la BOAD dont les actions en matière de lutte contre les changements climatiques sont déjà multiformes.

La mise en place de ce centre permettra de renforcer les capacités des Etats africains à identifier et développer des projets MDP et des programmes d'activités potentiels et, ce faisant, de créer une capacité plus durable pour un engagement local futur dans ces activités ainsi que sur le marché mondial du carbone.

Un tel projet participe aux objectifs du plan stratégique 2019 – 2013 de la BOAD qui vise entre autre à"positionner la Banque comme un instrument stratégique des Etats pour le développement durable et la lutte contre la pauvreté" et plus précisément à "assister les Etats membres dans le montage et la validation de projets MDP pour l’accès aux ressources des fonds carbones".

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

La rédaction d'Economie Matin Afrique

Laisser un commentaire

* Champs requis