Crise sanitaire, guerre en Ukraine, pénurie, inflation : attention aux profiteurs !

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 3 mai 2022 à 14h21
Inflation France Insee Guerre 1
12.320 eurosEn janvier 2022, la prime atteint 1.680 euros pour l'installation d'un panneau solaire d'une puissance de 6 kWc, soit un coût de revient réel de 12.320 euros en moyenne.

Avec la guerre qui frappe en Ukraine, mais aussi, il ne faut pas l’oublier, dans d’autres parties du monde comme en Syrie, en Soudan, en Birmanie ou ailleurs, vous avez entendu à plusieurs reprises parler des “profiteurs de guerre”. Des gens qui sans état d’âme aucun, vendent des produits ou des services à ceux qui en ont besoin en multipliant le prix par 5, par 10, par 20 ou parfois beaucoup plus encore.

Crise sanitaire, guerre en Ukraine... : les profiteurs à l'affût du moindre gain

C’est choquant, mais figurez-vous que cela n’a rien d’isolé. Il existe aussi une autre catégorie de profiteurs : des profiteurs de crise. Des gens qui sans état d’âme non plus, proposent un produit ou un service en multipliant le prix de manière totalement déraisonnable, sans avoir l’excuse de la rareté pour se justifier.

Si je vous en parle, c’est parce que je suis tombé sur certains de ces profiteurs dans le secteur de l’énergie. Forcément, à force d’entendre dire que l’on pourrait manquer d’électricité l’hiver prochain, et qu’elle va coûter beaucoup beaucoup plus cher, les demandes de devis affluent chez les installateurs de panneaux solaires.

Énergies : des prix proposés qui ont plus que doublé

Comme je le fais toujours dans cette chronique, j’ai testé pour vous, et demandé moi aussi plusieurs devis. Des devis que je peux comparer à d’autres offres plus anciennes, histoire d’avoir une bonne connaissance de ce marché.

J’ai du mal moi-même à le croire, mais ce qui était proposé à 10.000 euros il y a 3/4 ans, ce qui était déjà très cher, est désormais vendu à plus de ... 25.000 euros. Oh bien sûr, tous vous font miroiter l’existence d’aides, qui couvrent à peine 10% du devis. Mais surtout, tous jouent sur la peur et la confusion pour tenter de faire passer la pillule d’un devis gonflé à l’hélium. Avec l’inflation des prix qui va devenir notre quotidien, qui est déja notre quotidien en réalité, méfiez-vous des bonimenteurs et propagateurs de peur. Plus que jamais, ne signez pas un bon de commande, un devis, sans avoir bien comparé, bien étudié si ce qui vous est vendu est réellement à son prix.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «Crise sanitaire, guerre en Ukraine, pénurie, inflation : attention aux profiteurs !»

Laisser un commentaire

* Champs requis