Croissance : 0% pour la France au premier trimestre 2022

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 29 avril 2022 à 8h16
Debat Politique France 2022 Elections
0,25%La Banque de France s'attendait à une croissance de 0,25% au premier trimestre 2022.

La déception est de taille : l’Insee annonce tout simplement une croissance nulle pour la France au premier trimestre 2022. Une situation qui est en-dessous des attentes : les prévisions, déjà baissées à la suite de la guerre en Ukraine, s’attendaient malgré tout à une croissance dans le vert pour l’Hexagone sur les trois premiers mois de l’année 2022.

L’Insee annonce une croissance nulle pour la France

Publiés le 29 avril 2022 à 8 heures, les chiffres de la croissance française sont une douche froide pour la France. Après une croissance record en 2021, portée par la reprise post-pandémique, la croissance du PIB « marque le pas », écrit l’Insee dans sa publication. Au premier trimestre 2022, l’évolution du PIB est tout simplement nulle, à +0%.

L’institut de statistiques souligne deux paramètres principaux pour expliquer cette situation : en premier lieu, la consommation des ménages qui « recule nettement ». Elle est négative, à -1,3%, contre une consommation en hausse de 0,6% le trimestre précédent. Et la « demande intérieure finale hors stocks » est également dans le rouge, à -0,6% au premier trimestre 2022.

Une croissance bien en-dessous des attentes

La publication de l’Insee ne manque pas d’être une forte déception pour le pays. Si la Banque de France avait déjà anticipé les effets de la crise en Ukraine, réduisant de moitié sa prévision de croissance qui était passée de 0,5% à 0,25% pour le premier trimestre 2022, l’institution s’attendait malgré tout à une croissance positive.

Mais la réalité aura été différente, plombée par la consommation des ménages. Ces derniers ont le moral au plus bas depuis mars 2022, a confirmé l’Insee, à cause de la forte inflation qui frappe le pays et les incertitudes liées à la guerre en Ukraine qui s’enlise et se poursuit.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis