Rigueur : un coup dur pour la culture

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Tugdual de Dieuleveult Modifié le 10 septembre 2012 à 13h54

L'Hôtel de Nevers pour la photographie, Lascaux 4 ("50 millions d'euros"), la création d'une salle supplémentaire pour la Comédie-Française, tels sont déjà les trois projets culturels purement et simplement abandonnés par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti. Après l'intervention de François Hollande dimanche à 20h sur TF1 qui entend trouver 10 milliards d'euros dans le fonctionnement des ministèeres non prioritaires, la ministre de Culture n'a pas attendu très longtemps et à d'ores et déjà annoncé que plusieurs projets initiés sous l'ère Nicolas Sarkozy vont être stoppés. Aurélie Filippetti avait déjà annoncé la fin de la Maison de l'Histoire de France le 26 août dernier. "La Maison de l'histoire de France, dont le principe était contestable, la localisation problématique et le coût excessif, est arrêtée" avait-elle indiqué.

Dans un entretien au journal Le Monde, Aurélie Filippetti a déclaré : "certains projets, annoncés avec légèreté et, pour l'essentiel, non budgétés par l'équipe Sarkozy. Le total de ces projets dépasse le milliard d'euros. Nous en arrêtons certains, nous en suspendons ou en reportons d'autres".

Concernant les projets déjà lancés, Aurélie Filippetti a annoncé qu'ils seront "achevés dans le rythme prévu". Ces grands chantiers "véritablement lancés ou qui arrivent à maturation", sont ceux de la Philharmonie de Paris, du Mucem (Musée des civilisations d'Europe et de Méditerranée de Marseille), des Archives nationales à Pierrefitte ou encore de Musée Picasso à Paris.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.

Laisser un commentaire

* Champs requis