D’après UFC-Que Choisir, certaines lessives contiennent des substances problématiques

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 25 avril 2017 à 11h36
Lessive Ufc Que Choisir 1
33 %Pour 33 % des consommateurs, le choix de la lessive dépend en priorité du respect de la peau, devant l'efficacité, selon un sondage UFC.

Liquide, en poudre ou en capsule, l’association de consommateurs s’est penchée sur les différents types de lessive, afin de nous alerter sur leur dangerosité potentielle.

"Peaux sensibles" s'abstenir

Comme l’explique UFC-Que Choisir, les lessives en capsules ont fait une entrée fracassante dans les rayons, soutenues par de grosses campagnes de publicité. On les trouve aussi sous le nom d’écodoses ou de doses de lessive liquide, mais c’est la même chose : un concentré de lessive liquide.

Leur succès est-il mérité ? Le test de laboratoire mené par l’association les a évaluées sur les mêmes critères et dans les mêmes conditions que les lessives en poudre et les lessives liquides, ce qui permet de comparer leurs performances à celles des autres formats de lessive.

Il ressort de l’étude que les consommateurs ne peuvent pas se fier aux appellations rassurantes des fabricants. Certaines se disent « peaux sensibles » ou « sensitive », alors qu’elles contiennent des substances allergisantes !

Entre capsules et formulations liquides, UFC a testé 20 lessives en mélangeant les grandes marques (Ariel, Skip, Le Chat…), les marques vertes (Rainett, Biocoop, Maison verte, l’Arbre vert) et les marques de distributeur comme Auchan, Leader Price, Casino ou Intermarché.

Outre les essais en laboratoire sur l’efficacité de ces lessives, ils ont recherché les substances problématiques. Résultat, la plupart des produits contiennent des parfums allergènes (13 sur les 20) et un certain nombre contiennent des conservateurs hautement allergisants (6 sur les 20).

Les capsules Dash 2 en 1 fleurs de lotus et lys cumulent même 9 parfums allergènes qui sont tous présents à plus de 100 mg/kg, avec l’un d’eux frôlant les 700 mg/kg. Un record !

Des substances allergisantes

Pire, des lessives cherchent à inspirer confiance aux personnes allergiques et aux parents soucieux de la santé de leurs enfants en se disant « sensitive » ou « peaux sensibles ». Pourtant, la lessive liquide Ariel sensitive contient le conservateur le plus allergisant du marché, la MIT (méthylizothiazolinone), une substance tellement préoccupante qu’elle est devenue l’ennemi numéro un des dermatologues et des allergologues.

La benzizothiazolinone (BIT) qui appartient à la même famille de conservateurs, est également présente. Ces substances sont d’ailleurs étiquetées en fin de liste des ingrédients au dos de l’emballage d’Ariel sensitive, en parfaite contradiction avec son intitulé très rassurant.

De la même façon, la lessive liquide Tandil savon de Marseille d’Aldi s’affiche « peaux sensibles » alors qu’elle cumule elle aussi la présence de MIT et de BIT. Inadmissible, estime l’association.

Quant aux capsules Skip sensitive, elles portent très mal leur nom. Nous y avons dosé plusieurs parfums allergisants, dont le benzyl alcool à 239 mg/kg, qui n’est même pas étiqueté !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.