Débit internet : qu’en est-il du déploiement de la 5G et la fibre optique ?

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 15 février 2021 à 11h57
Debit Internet Deploiement 5g Fibre Optique
2025Le Très Haut Débit (PFTHD) va être accéléré partout en France pour couvrir tout le territoire au plus tard d'ici la fin de 2025.

Vous entendez parler depuis quelques mois de la fameuse 5G, que les opérateurs mobiles commencent lentement mais sûrement à déployer en France.

Peu de zones en 5G couvertes en France

Soyons clairs : inutile de se précipiter dessus pour l’instant : il faut en effet posséder un téléphone dernier cri, plutôt haut de gamme et donc plutôt cher. Les forfaits sont eux aussi plus chers et les zones couvertes sont encore peu nombreuses. Mais surtout, pour l’instant, il n’existe pas d’applications concrètes de la 5G. Personne n’a besoin de télécharger un film en quelques secondes sur son portable.

C’est d’autant plus urgent d’attendre que la véritable bataille se joue d’un côté sur la 4G, et la couverture des zones blanches où l’on a tout simplement du mal à passer un appel ou à envoyer un SMS.

Le débit internet encore trop lent pour 6 millions d'abonnés

De l’autre, la bataille de l’Internet de demain se joue du côté du fixe, à la maison. Il y a encore aujourd’hui 5 à 6 millions d’abonnés français à Internet et accessoirement au téléphone qui passent par l’ADSL pour surfer. Avec des débits qui ressemblent parfois à ce que l’on avait au début du siècle, dans les années 2000. Le problème, c’est que pour connecter ces 5 à 6 millions d’abonnés à du haut débit, les investissements à réaliser sont considérables. Creuser 10 kilomètres de tranchées pour amener la fibre optique dans un hameau de quelques habitants est inconcevable.

De ce que je sais, on travaille de plus en plus sur l’idée de réseaux de fibres optiques aériens, posés exactement comme des fils téléphoniques, parfois même collés à eux. Malheureusement, dans les endroits les plus reculés, la promesse du 100% très haut débit partout en France paraît encore très, trop lointaine. Elle est fixée pour l’instant à 2025 par le gouvernement.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «Débit internet : qu’en est-il du déploiement de la 5G et la fibre optique ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis