Déclaration d’impôt sur le revenu 2019 : ça commence ce 20 avril 2020

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 20 avril 2020 à 16h17
France Impots Pression Fiscale Etat
12,8 MILLIARDS €Les enfants, dans le calcul de l'impôt, représentent un avantage fiscal de 12,8 milliards d'euros.

Vous êtes, comme la très grande majorité des Français, en confinement… et vous ne savez plus quoi faire après avoir écumé même le plus abscons des documentaires Netflix et appris à jouer d’un instrument inconnu datant du Moyen-Âge ? Bercy est là pour vous aider : la campagne de déclaration de l’impôt 2020 sur le revenu de 2019 commence le lundi 20 avril 2020.

Déclarez vos impôts en ligne dès ce 20 avril 2020

Pour les contribuables qui sont passés à la déclaration en ligne pour l’impôt sur le revenu, ils peuvent dès lundi 20 avril 2020 se connecter sur leur espace personnel sur le site impots.gouv.fr et… commencer leur déclaration. La campagne de déclaration commence en effet lundi 20 avril 2020, quelques jours plus tard que l’ouverture initialement prévue au 9 avril 2020… à cause du coronavirus Covid-19.

Si vous avez à faire une déclaration, vous avez également le temps pour récupérer les informations qui vous manqueraient : la date limite de déclaration est fixée entre le 4 et le 11 juin à minuit selon le département de résidence… pour les déclarations sur Internet.

Et, nouveauté, pour les déclarations papier la date limite a encore été repoussée : c’est désormais le 12 juin 2020, cachet de La Poste faisant foi.

12 millions de foyers n’ont rien à faire…

Si la déclaration d’impôts va occuper durant quelques heures l’esprit des Français, ils ne seront pas tous aussi chanceux… en 2020 est inaugurée la « déclaration tacite » qui concerne les ménages qui n’ont pas de revenus secondaires (comme des loyers).

Les impôts étant prélevés à la source et les salaires étant communiqués par leur entreprise, s’ils ne réalisent aucun changement sur leur déclaration d’impôt, celle-ci est considérée comme tacitement effectuée. Mais attention : Bercy précise qu’il faut malgré tout vérifier les montants ou encore reporter les déductions fiscales qui pourraient permettre de réduire une partie des revenus de l’année (comme les dons, par exemple).

Selon les estimations du gouvernement, 12 millions de foyers fiscaux seraient dans cette situation où aucun changement n’est nécessaire et qui n’ont donc en réalité qu’à vérifier les chiffres de la déclaration préremplie. Si tout est bon, ils n’auront rien à faire, elle sera automatiquement validée.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio