Après 40 ans d’un si long déclin et naufrage, qui va remettre la France sur les rails ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Daniel Moinier Publié le 8 février 2021 à 16h07
Declin Francais Nauffrage France 40 Ans
30 MILLIONS €Le coût d'un entrant mineur isolé serait de 50.000 euros, cela représente 30 millions d'euros par an pour 60.000 mineurs.

L'effondrement du pays depuis 40 ans en une seule génération est époustouflant ! Une part de nos élites a plus pensé à être élus qu'à gouverner économiquement et l'autre n'a pas su, osé ou pu rétablir l'équilibre et relancer la « machine ». Ils ont réussi à ruiner le pays et le placer en voie de sous-développement avec une dette qui a très largement dépassé le niveau du PIB. Il n'existe plus en Europe que deux pays qui ont fait pire : La Grèce et l'Italie !

Ces générations n'ont pas connu la période d'après guerre des trente glorieuses et ont ignoré que la France en 1975 était encore la deuxième puissance économique mondiale après les Etats-Unis. Cette France en avance technologiquement avec toutes ses inventions, constructions faisait figure de modèle : le TGV, le nucléaire civil et militaire, ses mirages, sa caravelle, ses paquebots géants, ses sous-marins nucléaires, Ariane….

Les deux autres puissances européennes pendant cette période avaient chacune leurs problèmes « à régler, à digérer ». L'Angleterre en perte de vitesse par des syndicats corporatistes et intransigeants, que Margaret Thatcher a su mettre au pas. L'Allemagne dévastée depuis la guerre et divisée en deux n'avait pas encore pu se relancer efficacement. Au niveau mondial le Japon commençait seulement à se remettre de sa terrible défaite de 1945.

En 1980, notre niveau de vie se classait au cinquième rang mondial derrière les USA, la Suisse, le Luxembourg et la Suède. Même l'épisode douloureux de mai 68 n'avait pas ralenti la croissance.

Tout l'héritage du Général de Gaulle a été balayé en quelques décennies, enterrant toutes les avancées. Ce pays se retrouve désintégré, ruiné et en partie islamisé avec un taux de dangerosité des plus élevé des pays occidentaux.

Même l'Ecole de Jules Ferry qui faisait notre fierté est en déroute !

Les classements successifs nous éloignent de plus en plus de l'élite. Le rapport Obin (inspecteur général de l'Education nationale) pointait déjà en 2004 l'influence grandissante de l'islamisme dans les écoles françaises ! Titre du rapport : « Les signes et manifestations d'appartenance religieuse dans les établissements scolaires ». Ce rapport a été inspiré du livre de Georges Bensoussan ; « Les territoires perdus de la République ».

Au niveau international d'année en année nous reculons au classement PISA, nous sommes derrière des pays tels que : Hongkong, Macao, l'Estonie, la Slovénie…Les maths et le français où nous excellions sont descendus à un tel niveau que nous sommes la risée d'autres nations.

Un secteur agricole en forte perte de vitesse !

Si notre production est encore honorable, l'exportation est en perte de vitesse : De troisième exportateur en 2005, la France a rétrogradé au 6ème rang derrière les USA, les Pays-Bas, l'Allemagne, le Brésil et la Chine. La mondialisation n'explique pas tout. Malgré les aides de la PAC, les marges des agriculteurs ont fondu comme neige au soleil, à tel point qu'un paysan en moyenne n'aurait que 350€ par mois pour vivre !!! Ils sont écrasés de charges, de réglementations de plus en plus contraignantes et des prix bloqués par les marges trop faibles de la distribution : La Cause : Le pouvoir d'achat en berne des acheteurs. Notre agriculture n'est plus compétitive et au train actuel notre devrons importer de plus en plus de produits.

Notre industrie est de plus en plus dépassée !

Les fermetures se sont enchainées à un rythme « endiablé ». Pour survivre beaucoup de branches d'activité ont dû se délocaliser au grand dam des syndicats et des élus locaux, par manque de taxes communales, baisse du pouvoir d'achat local et l'augmentation des aides : RSA et autres…

Un autre secteur en grande difficulté : Celui de la Santé !

La pandémie actuelle l'a étalée au grand jour : manque de personnels qualifiés, de matériels, de moyens, de masques, de vaccins…Le modèle sanitaire français s'est effondré depuis les réductions d'effectifs, de lits, d'investissements, y compris par des fermetures d'hôpitaux…Nous avons dû négliger les plus âgés et même faire appel aux voisins étrangers pour soigner des patients !

La SNCF et son réseau ferré sont en décadence !

Le pire étant l'entretien du réseau, avec ses pannes et retards multiples, ce service qui était la fierté nationale, y compris avec ses premiers TGV, cumule une dette énorme de 47 milliards dont 35 ont été repris par l'état pour ne pas faire « tache ». On n'y compte pas non plus les grèves, blocages et manifestations à répétition !

En ce qui concerne la Justice, c'est peut-être encore pire !

Par manque de moyens humains et immobiliers, les audiences et les jugements ont pris des retards tels que l'on n'arrive plus à se remémorer les événements passés. Côté animosité, il y a même eu le « Le mur des cons » !

Côté Défense ce n'est pas mieux, elle est en déclin depuis 60 ans !

Les investissements ont été constamment réduits (sauf depuis peu). Après la guerre d'Algérie en 1962, le budget se situait à 5, 44% du PIB, aujourd'hui à 1,5% ! Une part importante du matériel est devenu obsolète, vieux de 40 ans. Les effectifs étaient de 1 million de soldats. En 1964 ils sont passés à 675.000 et en 2020, ils sont descendus à 270.000 !

Autre point très inquiétant, une dette publique qui s'envole avec le Covid !

En 2019, elle était de 2.380 milliards d'euros (heureusement en légère baisse en fin d'année) soit revenue à 98,1 % du PIB. En 2020 cause Covid, c'est l'explosion avec 2.674,3 milliards au 3 ème trimestre et certainement 2.700 Mds à fin 2020, soit près de 120% du PIB. (Beaucoup de prêts ne sont pas encore comptabilisés). Et ce n'est pas fini, l'année 2021 s'annonce encore très dévoreuse de cash, donc de prêts, nous allons certainement dépasser les 125% voire 130, surtout si le PIB ne remonte pas ! Celui-ci ayant baissé de 8.3% en 2020, il se situe à 2.425 Mds d'euros.

La sécurité ou plutôt l'insécurité !

C'est une des revendications de plus en plus en pointe dans les sondages.

Depuis les années soixante, elle a été multipliée par cinq. Presque tous les policiers se plaignent de ne plus être respectés, d'être agressés, y compris leurs familles, leurs véhicules et les commissariats. Les banlieues sont devenues des no man's lands, les voitures brûlées un jeu courant. Les gilets jaunes ont dépassé l'entendement avec des scènes de violences extrêmes, de pillages, de fracturations de magasins, de véhicules brûlés…A cela s'ajoute des attaques au couteau, en moyenne une tous les 3 jours et des églises vandalisées !

Sans compter tous les principaux attentats islamistes, Ecole Orh Thora, Bataclan, Stade de France, Charly, Casher, des commerces et tous les autres, Nice, Strasbourg, Collège du Bois d'Aulnes à Conflans S.H plus récemment,

Le problème de l'immigration n'est toujours pas résolu !

Les chiffres officiels 2019 font état des 276.000 immigrés qui sont rentrés en France légalement dont près de 100.000 demandeurs d'asile ; par contre des experts indépendants tablent sur un total de près de 500.000 ! Les cinq premières nationalités étants des ressortissants de l'Afghanistan, du Bengladesh, du Pakistan, de la Guinée, de la Turquie…Leur solde migratoire entre naissances et décès serait de 140.000 nouveaux nés, sans eux notre taux de fécondité de 1.84 serait bien inférieur. (Le taux de recouvrement est de 2.1 en France et 2.33 au niveau mondial)

Le coût d'un entrant mineur isolé serait de 50.000 euros, cela représente 30 millions d'euros par an pour 60.000 mineurs.

Des experts estiment que le coût global, gestion complète comprise, serait de 120 milliards par année avant que ces immigrés puissent être complètement autonomes.

Certains prédisent que nous nous acheminons vers une libanisation et même une guerre civile si rien n'est mis en place rapidement. Le plan sur le séparatisme stoppera t-il un peu ce processus ? Rien n'est moins sûr sachant que trois fédérations ou associations sont contre.

Des modifications importantes devront être mises en place pour diminuer fortement le processus d'immigration pour peut-être arriver à une immigration choisie ?

Les pertes de nos chercheurs n'arrangent rien.

Beaucoup de brevets français partent ou sont trouvés à l'étranger. Même pour notre prix Nobel de chimie, le fruit de ses travaux est parti aux Etats-Unis et en Chine. La France n'a plus les moyens de les retenir ou d'acheter les résultats de leurs recherches.

Avec le Covid, nous nous apercevons que nous n'avons aucun vaccin franco-français, ni aucune usine française de fabrication, cela confirme bien notre perte d'autonomie industrielle et en recherches.

Quel personnage politique aura le panache, le courage politique, le programme, pour faire adhérer nos concitoyens vers un retournement salvateur ; remonter très rapidement le niveau de la France par le bas, vers les sommets ? C'est possible, il suffit de passer quelques lois favorables.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Daniel Moinier a travaillé 11 années chez Pechiney International, 16 années en recrutement chez BIS en France et Belgique, puis 28 ans comme chasseur de têtes, dont 17 années à son compte, au sein de son Cabinet D.M.C.Il est aussi l'auteur de six ouvrages, dont "En finir avec ce chômage", "La Crise, une Chance pour la Croissance et le Pouvoir d'achat", "L'Europe et surtout la France, malades de leurs "Vieux"". Et le dernier “Pourquoi la France est en déficit depuis 1975, Analyse-Solutions” chez Edilivre.

Laisser un commentaire

* Champs requis