Deezer lève 100 millions d’euros

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Publié le 8 octobre 2012 à 5h16

En plein débat sur la taxation des plus-values de cessions de parts de capital des start-up, Deezer, start-up française fondée en 2005, vient de lever 100 millions d'euros d'après "Le Figaro". Une somme destinée à permettre à Deezer de contrer Spotify, qui propose exactement le même service, et a.. lui aussi levé 100 millions d'euros en 2011.

L'écoute de la musique à la demande, en ligne, est un marché en pleine expansion. 120 000 clients de Deezer ont souscrit à un forfait compris entre 5 et 10 euros par mois pour pouvoir écouter la musique de leur choix en illimité sur leur chaîne hifi reliée à leur box Internet, ou encore sur leur smartphone. 1,5 million de clients d'Orange, France Telecom étant actionnaire de Deezer, disposent également d'un accès au catalogue en illimité, l'offre étant incluse dans leur forfait Internet ou mobile, sans que l'on sache combien Orange consent à reverser à Deezer sur ces abonnés. Le chiffre d'affaires de Deezer atteint 70 milions d'euros, en progression de 30 % sur un an.

Avec ces 100 millions d'euros, Deezer compte partir à la conquête du monde entier, sauf... les Etats-Unis, ou Spotify s'est déja implanté ; Deezer compte conquérir d'abord l'Europe, puis les marchés émergents, l'Asie bien sûr, mais aussi l'Amérique du Sud et même l'Afrique. A noter que le fonds d'investissement Access Industries, qui vient de rentrer au capital de Deezer, connaît bien le monde de la musique, puisque le patron de ce fonds détient aussi... Warner Music.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).