Le déficit de la Sécurité sociale s’est réduit d’un tiers en 2021

Par Anton Kunin Modifié le 16 mars 2022 à 14h19
Comptes Securite Sociale Meilleurs 1
24,6 milliards d'eurosEn 2021, le déficit de la Sécurité sociale s'est monté à 24,6 milliards d'euros.

En 2021, la Sécurité sociale a enregistré un déficit de 24,6 milliards d’euros. C’est énorme certes, mais c’est largement moins par rapport à ce qu’il était en 2020 (33,5 milliards d’euros), a fait savoir le ministre des Comptes publics, Olivier Dussopt, lors d'une audition devant la commission des affaires sociales du Sénat le 15 mars 2022.

Les montants importants des cotisations ont renfloué les comptes de la Sécu

Les comptes de la Sécurité sociale se redressent quelque peu après le choc de 2020 lié au plus fort de l’épidémie de Covid-19. La Sécu reste toujours largement déficitaire, mais ce déficit se réduit. En 2021, il s’est monté à 24,6 milliards d’euros, soit une baisse d’un tiers par rapport à son niveau de 2020 (33,5 milliards d’euros).

Cette performance a été possible grâce à un flux de cotisations important, en lien avec une reprise massive d’activité. Les montants des cotisations encaissées s’est monté à 3,9 milliards, celui des impôts à 1,5 milliard et celui du prélèvement sur les indépendants à 1 milliard. La Sécu a également récupéré 1,8 milliard d'euros provisionnés au titre des reports de paiement accordés aux entreprises. Au total, les recettes de la Sécu ont bondi de 9,7% en 2021.

L’Assurance maladie a tiré les dépenses vers le bas

Ce redressement, jusqu’à un certain point, des comptes de la Sécu a été possible en dépit de dépenses en hausse (+5,6% en 2021), avec notamment 239,5 milliards d’euros pour l'Assurance maladie. À cause du Covid-19 (soins médicaux mais aussi dépistage) cette dernière a dû débourser 700 millions d'euros de plus que sur une année « normale ».

Ce déficit réel est moins important par rapport à ce qui est prévu dans le budget 2022. (33,5 milliards d’euros). Toujours est-il qu’il est très important. Plus important encore que celui comptabilisé en 2010 (23,9 milliards d’euros), après la crise économique de 2008.

Laisser un commentaire

* Champs requis