Les Français dépensent 2 370 euros par an pour s’informer

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 17 décembre 2013 à 9h45

Malgré la crise, les Français dépensent de plus en plus d'argent pour avoir accès à l'information.

En cinquante ans, leurs dépenses en terme d'équipements tels que des tablettes, ordinateurs, et en service d'information et de communication, ont doublé.

L'Insee révèle que les Français dépensent de plus en plus d'argent pour s'informer

Dans une étude publiée ce mardi, l'Insee révèle donc que les foyers français dépensent de plus en plus pour avoir accès à l'information, que ce soit sur les achats de terminaux permettant de s'informer tels que des smartphones, des tablettes, et des ordinateurs, sur le plan des services d'informations comme des livres, la presse, et de télécommunications comme des abonnements téléphoniques, accès à Internet, chaînes TV payantes…


En cinquante ans, leurs dépenses en la matière sont passées de 3,8 % de leur budget à 6 % en 2012. La consommation des ménages en information atteint son pic entre 2002 et 2007. Grâce aux innovations majeures et à des prix toujours plus concurrentiels, l'économie de l'information atteint en moyenne 7 % du budget de ces ménages. Depuis 2008, en revanche, cette économie aurait tendance à diminuer légèrement.

67 milliards d'euros dépensés en information en 2012

En 2012, ces dépenses, qui atteignirent en France la somme de 67 milliards d'euros, correspondaient pour un tiers à l'achat de biens, d'équipements, et pour deux tiers de services d'information et de communication. Selon le rapport de l'Insee, ces dépenses seraient pour la moitié pré-engagées, c'est à dire prélevées sous forme d'abonnement et de redevance.

En matière de services, ce sont évidemment les télécommunications mobiles qui bénéficient d'une demande accrue, entre 1997 et 2008. Les SMS et la connexion à Internet via un smartphone expliquent évidemment une telle demande. L'accès à l'information est aujourd'hui on ne peut plus simple. Cependant, cet accès à l'information a un prix, celui de la décroissance de la presse papier, qui accuse un repli de 4,9 % par an, en volume, entre 2008 et 2012.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis